mewithoutYou - Brother, Sister (2006)

publié par Lymf le 31 octobre 2006

Difficile d’écrire une chronique sur un album de mewithoutYou. Difficile en effet de décrire une musique unique en son genre, ou de la comparer quand il n’y a rien de comparable.


mewithoutYou - Brother, SisterMais vu qu’il faut bien commencer par quelque part, autant le faire depuis le début. Retour donc en 2002, lors de la sortie de leur premier album sur Tooth & Nail, A->B Life. À l’époque, l’audience du groupe se résumait à une poignée de personnes cherchant quelque chose de différent à écouter. Mais petit à petit, l’oiseau a fait son nid et en 2004, lors de la sortie du célèbre Cath for Us the Foxes, l’audimat a explosé, principalement grâce à quelques apparitions dans l’une des émissions de MTV. L’album, plus accessible que son prédécesseur, garde néanmoins une solide marque de fabrique, dont la voix inimitable d’Aaron Weiss, ressemblant à celle d’un maniaque en crise.

Deux ans se sont écoulés depuis, et le groupe n’a cessé de travailler et d’évoluer. Brother, Sister est le fruit de ce labeur. J’en veux pour preuve le nombre sans cesse croissant de fans dans le milieu non-croyant alors que le groupe est clairement reconnu et labellisé comme chrétien. Brother, Sister donc, dernier album en date, reprend des éléments de ses prédécesseurs, tout en allant bien plus loin. Les chansons sont construites avec beaucoup plus de précision et de variété. À côté des riffs de guitare à distorsion et des lignes de basse accompagnées uniquement de la batterie viennent se greffer des passages à la guitare acoustique, ainsi qu’une série d’autres instruments comme des trompettes ou un accordéon. La voix aussi évolue. Et pour cause, Weiss a, depuis, pris des cours de chant. Nous n’avons donc plus seulement droit à sa voix de maniaque, toujours arythmique, mais également à une voix qui semble plus fragile, plus vulnérable, et quelques parties chantonnées. Jeremy Engik, du groupe Sunny Day Real Estate, fait également son apparition sur les pistes Nice and Blue part 2 et O Porcupine, rajoutant une dimension aux chansons. Je pourrais parler encore longtemps sur la musique et son évolution, mais il sera difficile d’être plus descriptif avec des mots. mewithoutYou n’est pas une musique qui se décrit mais qui s’écoute, donc je vous invite à faire un petit tour sur ce site afin de vous faire une meilleure idée.

Eloignons-nous donc un peu de la musique à proprement parlé et dirigeons-nous vers les paroles. Comme cela a été dit plus haut, mewithoutYou est un groupe ouvertement chrétien. Mais loin des doctrines légalistes prêchées du haut de la scène, les textes d’Aaron Weiss sont des poèmes abordant des thèmes très variés, mais liés de près ou de loin avec la foi de leur auteur. Certains seront plus personnels, comme le fait de réaliser son inutilité et sa faiblesse, d’autres seront plutôt généraux, parlant de situations spécifiques.

Niveau packaging, l’album suit totalement la ligne tracée par ses prédécesseurs, avec une magnifique fresque en guise de couverture. S’il fallait donner une côte a cet album, elle serait de 9/10, avec un 10/10 pour la dernière chanson In a Sweater Poorly Knit.

mewithoutYou : www.mewithoutyou.com
Brother, Sister : www.brother-sister.net
Tooth & Nail : www.toothandnail.com


Share |
Imprimer ce document