The Old-Timers - Turn it Up - Turn it Off (2015)

publié par Tobor le 12 novembre 2015

Depuis le premier août de cette année, The Old-Timers a mis deux EPs de quatre titres chacun à disposition d’écoute et d’achat sur son bancamp. Sorties sur le label Thumper Punk, les deux productions s’appellent respectivement Turn it Up et Turn it Off.


Avant toute analyse musicale, il conviendra cette fois-ci de s’attarder sur le concept général que présentent ces deux EPs. En effet, leurs titres n’ont pas été choisis au hasard. Dans un premier temps, The Old-Timers nous informe que tout le produit que rapporteront les ventes ira pour une association venant en aide aux sans-abris du Cap (http://www.homeless.org.za/). On notera que le nom de cette œuvre U-turn est à la base de l’inspiration des deux titres, Turn it Up et Turn it Off.

Turn it Up pour commencer, affiche sur sa cover une radio. Nul besoin de plus de précisions, l’invitation est relevée, en avant la musique. Du côté musical, pas de surprise, les sud-africains continuent de distiller leur punk mélodique et nerveux à souhait. On appréciera la production soignée et propre, nous donnant une écoute optimale des morceaux des « vieillards ». La durée des titres tourne autours des deux minutes chacun, on pourra déplorer que les EPs sont vites engloutis mais les pistes sont de bonne facture et leur nervosité permettra de passer la frustration d’une fin trop rapide en allumant à nouveau sa radio, comme nous l’y invite The Old-Timers.

Son antagoniste – qui ne saurait être séparé du premier Ep pour prendre tout son sens – Turn it Off est une invitation à éteindre son téléviseur comme en témoigne la cover. The Old Timers poursuit dans la même veine, de la nervosité, du punk et des paroles non-dénuées d’engagement, adressées ici à leurs amis sans-abris et là aux télévangélistes qui méritent que l’on éteigne leur TV. The Old-Timers nous encouragent ni plus ni moins ’à nous libérer de ce média qui brasse bien trop d’argent s’en retrouvant empoisonné, afin de tourner les yeux vers des sujets plus proches de nous, méritant d’avantage d’attention, dont font partie notamment les sans-abris.

Les deux EPs vont très bien ensemble pour former un tout cohérent et on peut apprécier cet effort. Il en va de même pour la production qui est léchée et ce n’est pas pour déplaire, car les morceaux sont de bonne facture et méritent qu’une attention y soit portée pour qui aime le punk-rock. De plus, soutenir un groupe en apportant de l’aide à une bonne cause fait d’une pierre deux coup et démontre qu’à tous les niveaux, il est possible de faire quelque chose pour éradiquer la misère.

Bandcamp
Facebook


Share |
Imprimer ce document