Zao - The Fear Is What Keeps Us Here [Edition limitée] (2006)

publié par Lymf le 24 juin 2006

Elle est loin l’époque de Shawn Jonas ou encore de Jesse Smith. Avec leur dernier opus, le groupe démontre qu’il évolue et qu’il va être présent pour encore un bon moment.


Zao - The Fear Is What Keeps Us Here - 2006L’album débute avec une introduction instrumentale faisant fortement penser à celle de leur Liberate Te Ex Infernis. Les guitares entrent pour quelques secondes, ainsi que la voix, et on enchaîne directement sur Physician Heal Thyself. Dès ce moment là, les chansons vont se succéder sans repos et seront toutes plus brutales et rapides les unes que les autres. En vrac, la liste des ingrédients : du metal, des influences de Where Blood & Fire Bring Rest et de Liberate Te Ex Infernis, des rythmes très rapides, des riffs parfois très techniques ou chaotiques et même d’autres très calculés (comme quoi les maths peuvent être utiles). Sans oublier quelques voix en clair comme sur The Funeral of God. Tout ça pour une durée de 38 minutes.

Steve Albini, producteur d’albums des Pixies, de Nirvana, de Godspeed you Black Emperor ou encore du groupe français Dyonisos invite le groupe à venir enregistrer chez lui. Ce choix de production aura une conséquence non négligeable sur le son du groupe, puisque Albini enregistre tout en analogique, sur bandes magnétiques, ce qui a pour effet de donner un son moins "parfait", proche de ce que l’on peut entendre en live, en particulier pour la batterie. Cela amène d’ailleurs un peu de confusion par moment, mais c’est précisemment le son que le groupe désirait.

Malgré la rapidité des chansons et les riffs de guitare parfois très techniques et complexes, Zao reste fidèle à sa tradition, de pouvoir faire ressentir pleinement à l’auditeur les émotions qui l’anime. La voix de Dan, bien qu’elle semble faiblir en intensité par moments, n’en reste pas moins exceptionnelle et prenante. Cette voix unique qui est en quelque sorte l’identité du groupe depuis 1998.

Du côté des paroles, on a droit à du Zao dans toute sa splendeur. Des textes poétiques et mélancoliques, exprimant diverses choses que le chanteur souhaite partager. Par exemple, Everything You Love Will Soon Fly Away parle du fait que l’on finit toujours par oublier, ou par nous oublier. It’s Hard Not To Shake With A Gun In Your Mouth quant à elle parle de l’amour qui doit animer les chrétiens. Un homme peut avoir la foi de déplacer les montagnes, s’il n’a pas l’amour, ce qu’il fait est vain. Dan soulève justement ce manque d’amour dans le monde chrétien, alors que c’est là qu’il devrait être le plus présent. Pudgy Young Blondes With Lobotomy Eyes est elle une sorte de regard sur MTV et la manière dont cette chaîne influence les jeunes, leur manière de s’habiller, de se comporter et tout ce qui en découle.

La pochette de l’édition limitée est simplement superbe. C’est une alternance de photos assez intrigantes (ce personnage entièrement recouvert de noir, les serpents, ...) et d’un texte mis en forme de manière assez particulière. Afin de lire les paroles, il faut en effet assembler chaque page normale du livret avec la page de papier calque associée, chacune possédant une partie des caractères.

Cette édition comprend également un DVD sur lequel on trouve un documentaire tourné lors de l’enregistrement de l’album. Des interviews des membres, la méthode de travail avec le producteur et des moments de délire.

Zao : www.zaoonline.com
Ferret Music : www.ferretstyle.com


Share |
Imprimer ce document