UnderOath - Define the Great Line [Edition limitée] (2006)

publié par Lymf le 24 juin 2006

Noté comme l’un des albums le plus attendu de l’année dans la scène alternative, Define the Great Line est beaucoup plus brutal que son prédécesseur et permettra peut-être au groupe de renouer avec ses anciens fans.


UnderOath - Define The Great Line - Limited Edition - 2006Exit les concerts remplis aux trois quarts par des adolescentes, avec cet opus, underØath risque de chambouler à nouveau leurs fans. Dès les premières secondes, on sent qu’on n’a plus affaire au même screamo, de qualité certes, mais très « fashion » (trop pour les vieux fans). On retrouve toujours des similitudes avec Chasing Safety, comme les parties chantées, mais dans l’ensemble, la musique est plus énergique, plus brutale et plus chaotique. Une évolution majeure au niveau musical. Mais une évolution également au niveau de la voix. Le chanteur, Spencer Chamberlain, n’essaie plus d’imiter la voix de son prédécesseur Dallas Taylor. Cette fois-ci, il est lui-même, et les fans de This Runs Through pourront aisément reconnaître sa voix d’antan. Une chose est sûre, contrairement à un groupe dont on taira le nom, les membres d’underØath ont réalisé ce qu’ils avaient annoncé. Pour faire simple, imaginez vous un mélange entre uØ - Chasing Safety, The Chariot, et un soupçon de Maylene and the Sons of Disasters. On ne revient donc pas au metal de Cries the Past, mais on retourne quand même vers du plus gros son.

Autre caractéristique de l’album, celui-ci n’est pas une simple collection de chansons, mises les unes derrière les autres parce qu’il fallait bien les mettre dans un ordre. Nous avons affaire ici à un concept. L’histoire racontée tout au long du cd est celle d’un voyage, appelé la vie. Briser le train-train quotidien pour partir à la recherche de Dieu. Sacré voyage. Le packaging suit également le concept de l’album. L’édition limitée est fournie dans un digipack avec un livret de 32 pages, pages illustrées par des photos d’un homme tout au long de ce voyage.

Parlons du DVD, également présent dans cette édition limitée. Le DVD est composé de trois parties. Tout d’abord, un film d’une vingtaine de minutes sur les différentes phases de l’enregistrement de l’album, que ça soit les sessions d’enregistrement proprement dites avec Matt Goldman et Adam D., le mixage avec Chris Lord-Age ou les délires du groupe dans le studio et pendant leurs moments creux. Ensuite, nous avons droit au making of de la pochette, un documentaire de 3 minutes avec le photographe. Enfin, dans un menu à moitié caché, un film de quinze minutes avec un gars du Nevada nous racontant une expérience « troublante » (ironie) avec les O.V.N.I. près de la fameuse Area 51. Bref, plus un délire qu’autre chose.

UnderOath : www.underoath777.com
Tooth & Nail Records : www.toothandnail.com
Solidstate Records : www.solidstaterecords.com


Share |
Imprimer ce document