Thrice - Vheissu (2005)

publié par Lymf le 14 mai 2006

Loin d’être un « groupe chrétien » conventionnel, Thrice (dont le nom se prononce avec un « r » écossais, c’est-à-dire roulé) nous offre un album de post rock plutôt original, tant au niveau des paroles qu’à celui de la musique.


Thrice - Vheissu - 2005Musicalement, il n’y a rien à dire, les musiciens sont plutôt doués et imaginatifs. En effet, ils ne se contentent pas de reproduire le son de leurs précédents albums, ils innovent encore une fois.

Produit par Steve Osborne plus connu pour ses productions de musique électronique et techno, il n’est donc pas étonnant de voir apparaître dans Vheissu des samples audio. Des riffs de rock bien lourd, entrecoupés de moments plus légers, le tout emphasé par une voix puissante, qui va parfois jusqu’à crier (ce qui devrait plaire aux fans de gros son). Tout ceci fait de l’album une œuvre assez unique en son genre. Thrice arrive vraiment à faire bouger quelque chose à l’intérieur de nous quand on l’écoute.

Ce n’est pas tellement une musique qui met l’ambiance en nous faisant danser, mais la profondeur et parfois la lourdeur des riffs pénètrent dans le for intérieur de l’auditeur, ne le laissant pas indifférent.

Point de vue des paroles, la qualité est toujours au rendez-vous. Pas un groupe chrétien conventionnel comme je l’ai déjà précisé, Thrice est composé de quatre membres, dont seulement deux, le guitariste et le chanteur/guitariste, sont chrétiens. Ecrits par le chanteur Dustin Kensrue, les textes sont comparés par certains à Tolkien ou encore C.S. Lewis. Bien qu’ils ne citent pas clairement le nom de Jésus, ou ne parlent pas de Dieu littéralement, ils parlent quand même d’un amour énorme, guérissant toutes les cicatrices et blessures, d’une lumière montrant la voie à suivre, ou du fait que le plus grand amour est de verser son propre sang pour ses amis. Il faudrait faire exprès pour ne pas voir les liens directs avec la Bible.

Côté packaging, la pochette est assez intéressante. On y trouve un mélange structuré de dessins de « créatures marines », de visages et de phrases portant à la réflexion personnelle.

D’un point de vue plus personnel, j’apprécie énormément le groupe, ayant eu l’occasion de les voir en concert et de constater que leur album n’est pas qu’une simple production studio. Le groupe n’a aucune peine à reproduire « parfaitement » cette qualité en concert.

Thrice : www.thrice.net
Island Records : www.islandrecords.com


Share |
Imprimer ce document