The Stand - You Know Your Kname (2009)

publié par Aifix le 15 septembre 2009

Enfin ! Ça fesait un petit moment qu’on l’attendait mais le voici : le premier EP de The Stand. L’attente nous a-t-elle réservé de bonnes choses ? Nous avons tenté de répondre à cette question en se penchant sur You Know Your Name qui nous offre cinq titres de hardcore... in your face !


the stand EP (2009)Il en aura parcouru du chemin le combo lausannois avant de nous proposer ce disque puisque c’est fin 2007 qu’il commence à se faire connaître sous le nom de Hold Fast. A l’époque il y avait encore deux chanteurs mais rapidement le groupe compose de nouveaux morceaux ou Seb reste seul au chant. En même temps le groupe change de nom pour The Stand. S’en suit un enregistrement en septembre 2008 pour finalement nous proposer ce EP mixé et pressé en auto-production un an après. Autant le dire tout de suite : l’attente valait le coup car la qualité est au rendez-vous. En effet, le son est assez puissant et très clair, ce qui permet d’entendre bien distinctement et d’apprécier chacun des quatre instruments.

A propos d’instruments, on remarquera un batteur efficace et des riffs corrosifs pour un ensemble très carré. Le deuxième guitariste sait même à certains moments rajouter quelques notes d’émotion ce qui permet d’offrir de la variété aux morceaux. On notera aussi la présence de gros chœurs qui donnent une touche old school au voyage. On pensera au final a des références américaines du genre (comme Call To Preserve par exemple) dont on peut supposer que le groupe s’inspire.
Seule petite ombre au tableau, le chant est très crié, peut être même un peu trop. En forçant un peu moins, la partie vocale aurait eu plus de flow et les morceaux auraient gagné en relief. Les textes auraient sans doute eu plus d’impact.

Pour ce qui est de ces derniers, ils sont variés et assez originaux. C’est sans doute un des points forts du groupe pour se différencier de la masse impersonnelle des groupes à mentalité tough guy. Dès le premier morceau, This Is Hardcore, le ton est donné et The Stand donne sa propre définition du genre : « Pride, life, family, there is more (...) Hardcore more than anything, this is not a useless word ». Loin des clichés, le groupe tente d’élever les textes au-dessus des thèmes habituels du hardcore. Ainsi le dernier morceau, qui donne son nom au EP, apelle à se dépasser, à se remettre en question et chercher au fond de soi ce dont on a réellement besoin. Cette petite bombe est une réussite et conclut le disque en beauté. A écouter également : leur adaptation musicale du Notre Père... ça décoiffe et pendant une seconde on se croirait presque dans l’univers du groupe No Innocent Victim.

Essai transformé donc pour ce premier passage en studio de The Stand. Cet EP, même si il n’est pas parfait est prometteur et on espère tout plein de bonnes choses pour la suite. Le groupe, bien que déjà expérimenté possède encore une marge de progression. On leur souhaite donc de continuer dans cette voie. En attendant, jetez sans hésitez un coup d’œil à You Know Your Name car dans son genre c’est vraiment un ovni en francophonie. Pas d’excuses pour passer à côté !


Share |
Imprimer ce document