6’10 - The Humble Beginnings (2013)

publié par Aifix le 1er novembre 2013

Et de deux ! Après Brick Assassin, 6’10 n’est ni plus ni moins qu’un deuxième side-project émanant de Flatfoot 56 ! Autant dire que les frères Bawinkel ne chôment pas. Mais attention, la comparaison s’arrête la. Car si le premier cité officie dans la oi ! Et le hardcore, 6’10 fait dans la folk acoustique. The Humble Beginnings est le tout premier enregistrement du groupe.


6'10-2013Le moins que l’on puisse dire, c’est que les fans purs et durs de Flatfoot 56 ne seront pas totalement surpris par la venue de ce disque. En effet, depuis quelques années déjà, Toby, chanteur principal et guitariste de Flatfoot avait donné une tendance plus folk aux compos du groupe. Et précisément, sur Toil, le dernier en date, on retrouvait cette influence, notamment par l’usage du violon ou l’harmonica. Une des pistes de Toil porte d’ailleurs le titre 6’10, qui est aussi et surtout la taille du bonhomme en question.

Alors que Flatfoot 56 ralentit un peu la cadence (mais rassurez-vous, aucune rumeur de fin du groupe n’est à l’horizon !), 6’10 apparaît comme le side-project cohérent de Toby, qui cherche à explorer encore plus loin ce côté folk évoqué dans Flatfoot. Plus précisément, il s’agit ici de remonter aux racines, aux origines de la musique du groupe de punk rock de Chicago, et par conséquent de la musique américaine en général. The Humble Beginnings est donc plus qu’un EP acoustique de Flatfoot, c’est un voyage dans les années 30, dans la campagne du Midwest, ses champs de maïs et ses fermiers en prime. On prend du plaisir à écouter les six morceaux qui racontent des histoires de vies touchantes, parfois dures, mais résolument pleines de sens.

On découvre également avec joie le retour de Josh, le joueur de cornemuse originel de Flatfoot ! Sauf qu’ici, il est à la mandoline et la flûte. Puisqu’on est dans les instruments, j’ai également noté la présence de guitares acoustiques, violon et batterie. Ce n’est donc pas de la folk de hippie et certains morceaux sont mêmes très énergiques. C’est de la folk, mais à tendance punk. L’émotion mais surtout la nostalgie est tout de même au rendez vous, comme sur Protest par exemple.

En ce qui concerne l’objet, autant dire qu’on est dans le Do It Yourself ! Les pistes sont gravées sur un CD-R et la pochette cartonnée a été collée à la main. L’ensemble des exemplaires ont donc été numérotés. Je ne sais pas si le groupe livre en europe mais vous pouvez acheter une version numérique des enregistrements (ainsi qu’écouter gratuitement l’ensemble du EP) sur le Bandcamp du groupe. (Mais l’achat est extrêmement recommandé si vous déjà fan de Flatfoot 56... et puis 5$ c’est que 3.79€ après tout)

On souhaite une bienvenue à 6’10 et surtout une longue vie ! On en veut plus !


Share |
Imprimer ce document