The Handshake Murders - Usurper (2007)

publié par Lymf le 11 juillet 2007

Avec toute la délicatesse et la discrétion dont peut faire preuve un char d’assaut, The Handshake Murders débarque de manière fracassante, et c’est le moins que l’on puisse dire…


The Handshake Murders - Usurper - 2007En effet, évoluant dans le metalcore et le mathcore (en gros, l’application des mathématiques au hardcore) dans la veine de A Life Once Lost, The Handshake Murders nous fournit une galette tout sauf reposante à écouter. Les chansons s’enchaînent sans répis avec, pour chacune d’elles, une succession de riffs et de breakdowns tous plus chaotiques et violents les uns que les autres, le tout agrémenté par la charmante voix de Jayson Homes (Eso Charis), oscillant entre les hurlements et la voix gutturale du death metal.

Dis comme cela, l’album semble être un must have, malheureusement, on remarque bien vite que le groupe n’apporte rien de neuf au hardcore, tout ayant déjà été entendu précédemment. Ajoutons à cela la tendance d’Usurper à provoquer la migraine quand on est un peu trop fatigué, ce qui n’a en soit rien d’étonnant vu la complexité mathématique des chansons.

Bien sûr, tout n’est pas à jeter et les fans de The Acacia Strain ou A Life Once Lost y trouveront probablement leur bonheur. De plus, la voix de Jayson Homes et la production sont vraiment à la hauteur, ce qui, même si cela ne fait pas tout, apporte néanmoins beaucoup de crédit à l’album.

The Handshake Murders : www.myspace.com/thehandshakemurders
Goodfellow Records : www.goodfellowrecords.com


Share |
Imprimer ce document