The Chariot - The Fiancée (2007)

publié par Séb le 2 mai 2007

Prenez garde, prenez garde ! Le Chariot est de retour, prêt à vous servir un pavé musical à vous retourner la tête propre en ordre. Le chaos s’installe et l’on accueille la Fiancée.


The Chariot - The Fiancée - EULes furieux d’Atlanta avaient débutés avec un premier album percussif, musique énervée repoussant les limites du genre. 3 ans et un EP plus tard, The Fiancée sort dans les bacs. Pas une grande surprise, mais un album radical, bloc massif, imprévisible et terriblement addictif pour autant que l’on soit déjà amateur de ce style jusqu’au boutiste. Si rien de notoire change dans l’approche musicale de la bande à Josh Scogin, on ressentira une évidente amélioration du jeu général. Plus à l’aise, plus aptes à se permettre certaines choses, les musiciens s’essaient à divers concepts, entre mélange de guitares distordues et vieille chorale (And Shot Each Other). On serait tenté de dire qu’ils diluent un peu ce qui faisait la force du premier opus pour un ensemble peut-être un poil plus posé. Mais si le groupe se calme un peu sur l’hystérie générale (enfin.. « se calmer » The Chariot - The Fiancée - US n’est peut-être pas le terme le plus judicieux, parce que ça continue d’être encore bien vénère comme album), il renforce nettement plus cet aspect rock’n roll âpre et rude qui faisait déjà timidement son entrée sur les précédents travaux (le morceau The Deaf Policeman, par exemple). On regrettera par contre que face aux qualités évidentes de cette Fiancée énervée, la durée de l’album soit si courte (même pas 30 minutes). Surtout quand la plupart des morceaux reposent sur des fins à rallonge et que le morceau final, bien que très agréable, n’est pas du tout interprété par le groupe (mais par une chorale).

Outre la musique, on notera un design d’album, une fois de plus signé par les frères Clark (ex-Asterik Studio, désormais réunis sous le nom de Invisible Creature), incroyablement beau. Précisons que la pochette est différente entre les USA et l’Europe. On trouvera aussi, en plus des morceaux, une longue vidéo de 30 minutes, entre images de concerts, de backstage, avec le groupe, dans leurs délires. Rien de bien original non plus, mais ça nous permet de constater toute la folie qui parcourt le groupe lorsqu’ils sont sur scène.

The Fiancée est un bon album. Rien qui ne marquera les esprits, mais rien qui nous fera non plus douter des capacités du groupe à rester parmi les meilleurs dans le genre.

The Chariot : thechariot.com
Solidstate Records : Solidstaterecords.com
Century Media : centurymedia.com


Share |
Imprimer ce document