The Absolved - Absolved + This One Goes To Seven (2012)

publié par Aifix le 7 février 2012

The Absolved est originaire de Ventura. Le dossier de presse présente les Californiens comme un groupe de "punk rock old school et américain". Et effectivement comme on va le voir, ce slogan résume assez bien l’esprit du disque.


Absolved-2012Attention, je préfère le dire tout de suite, le terme de "disque" n’est ici pas tout à fait juste. Car cet album est uniquement disponible en version digitale. Pour être précis le téléchargement englobe l’album éponyme de 2010 ainsi que le EP This One Goes To Seven paru en 2011. Les présentations faites, il est temps maintenant de rentrer dans le vif du sujet, c’est-à-dire : qu’est-ce qu’on à se mettre sous la dent ?

Alors ce qui est bien quand on doit faire des chroniques de groupes que l’on ne connait pas c’est qu’on a parfois des bonnes surprises. Ici, je vous le dis d’entrée de jeu ce n’est pas le cas. The Absolved joue en fait un punk rock américain (comme c’était annoncé) qui ne sort pas du tout des sentiers battus. La bonne nouvelle c’est qu’il y a une influence hardcore youth crew, ce qui peut être une bonne idée, puisque que le hardcore vient du punk rock. Mais ici on attend désespérément tout le long de l’écoute de puissants changements de rythmes façon Youth Of Today ou encore une rage viscérale et une batterie qui speede, à la Minor Threat. A propos de rage, parlons-en. Le gros point faible de la musique est sans doute le chant : déjà le mix le met très peu en valeur, et en plus le chanteur ne semble pas toujours trouver le bon ton ou la bonne puissance, à part sur les très courts titres ou le groupe semble balancer tout ce qu’il a.

La production est l’autre point faible puisqu’elle dessert assez les 20 pistes de l’album. Du coup tout ça est assez mou à l’écoute. Au final The Absolved ça fait un peu pensez aux débuts d’Officer Negative, en beaucoup moins pêchu.

Et pourtant on sent une volonté de bien faire, le désir de jouer du punk rock "à l’ancienne". Et ça c’est appréciable. Après, noyé dans la masse d’un style qui se veut basique, la compétition est rude ! Et il faut bien reconnaître qu’ici la formation de Tumper Punk Records a du mal à se démarquer d’un combo comme The Rekoning par exemple, porté par le poids lourd Facedown Records. Cependant, bien que je ne sois pas convaincu, je tiens à saluer l’initiative. D’autant qu’il y a quelques bonnes idées à piocher à droite à gauche dans cet album. Comme l’excellente reprise de Lars Frederiksen & The Bastards vers la fin de l’opus.

Coté lyrics, rien de transcendant non plus. La foi est présentée ici comme moteur subversif dans un monde à la dérive. Plusieurs titres exaltent donc à prendre part au combat et à se tourner vers Dieu. Là encore, on sent l’influence d’Officer Negative. Je suis quand même mitigé car on sent un engagement presque conservateur si j’ose le mot, mais surtout, là encore, très américain. La pochette a l’air d’être dans le même esprit puisqu’elle représente un jeune en train d’essayer de trancher le cou d’un dinosaure... A moins que je n’aie pas pigé leur humour ?

Je conseillerais donc surtout The Absolved aux fans purs et durs de punk rock chrétien ou alors en amuse-bouche pour les fans d’Officer Negative qui attendent avec impatience de nouveaux morceaux !


Share |
Imprimer ce document