Red - End of Silence (2006)

publié par Lymf le 9 septembre 2006

Les fans de Linkin Park et encore plus de Evanescence seront contents. Red se fond parfaitement dans le moule... Un peu trop peut-être.


Red - End of SilenceSi vous voulez vous faire une idée du son de Red, mettez simplement un album d’Evanescence dans votre lecteur (si vous en possédez un), imaginez vous qu’Amy Lee a mué, et par moments, mélangez avec les guitares au son électronique de LP. Certes, la galette est bien enregistrée, les chansons bien exécutées. Malheureusement, il est inutile de chercher le moindre soupçon d’originalité. Les maisons de disque ont trouvé le filon porteur et ont l’air bien décidées de l’exploiter jusqu’au bout, sans laisser le groupe s’exprimer. A ce sujet, on notera la présence de quatre labels différents sur la pochette : Sony BMG, Provident, Essential et Integrity. Appât du gain ?

Au niveau des paroles, les chansons se présentent sous la forme d’un dialogue entre le chanteur et un autre interlocuteur, tantôt Dieu, tantôt le mal qui se trouve en lui, tantôt une autre « personne ». Le contenu varie donc en fonction de l’intéressé.

En résumé, un album banal qui plaira aux fans des deux groupes bien assez souvent cités mais qui ne marquera pas l’histoire de la musique.

Red : www.redmusiconline.com
Essential Records : www.essentialrecords.com


Share |
Imprimer ce document