Rapid Rascals - Rebuild (2007)

publié par Aifix le 26 février 2009

Rapid Rascals est un groupe de louange punk-hardcore d’Hamburg né des cendres du groupe God’s Own. Après une démo, dont on ne retiendra ni la finesse des morceaux ni la qualité de l’enregistrement, le groupe nous présente en 2007 son premier album. Ce premier essai saura-t’il convaincre les septiques et montrer l’évolution du groupe ?


Qui dit louange ne dit pas forcément chorale sur fond d’orgues. Et les Rapid Rascals comptent bien nous le prouver. Attention, ça déménage même sévère ! Les codes du punk-hardcore sont respectés et on a droit a un mélange de punk et de hardcore old school avec des ingrédients fort efficaces : morceaux très courts, rapides, alternance des deux chanteurs, changements de rythmes très marqués et autres gatteries pour nos oreilles. L’album révèle ainsi de très bons morceaux comme Prayer To The Living God, Ready ou encore leur tube Son Of God. La sincérité des trois bonshommes est même touchante car derrière une musique en apparence très agressive, se révèle en fait une foi ardente et un réel désir de crier le nom de Jésus. Mais si certains morceaux retiennent notre attention et sont une réelle invitation à la louange, d’autres sont encore un peu trop "brouillon" et font quelque peu baisser le niveau de qualité de l’album, à l’image de leur reprise moyenne du très connu Like In Heaven. Mais n’oublions pas non plus que Rebuild est un premier album, qui plus est autoproduit. On pardonnera donc très rapidement ces quelques défauts pour reprendre en chœur les refrains de cet album qui comporte 14 titres en anglais et un en allemand.

Le fait de chanter des textes aussi pieux, sur une musique aussi "musclée" en surprendra peut être plus d’un. Pourtant, les remerciements nous indiquent que le groupe est proche des Jesus Freaks, une communauté allemande qui n’a pas pour habitude de se limiter aux formes de dévotion les plus traditionnelles. Dès lors on comprend mieux la démarche des Rapid Rascals.

En ce qui concerne l’objet en lui même, l’esthétique rappelle le côté punk du groupe, les caractères de type "machine à écrire" inscrits sur le papier cartonné du livret évoquent les fanzines et autres publications artisanales de la scène DIY. A notez qu’on y retrouve l’ensemble des lyrics, ce qui fait de lui un livret sobre mais efficace. La pochette, dans le même esprit, présente l’ombre de Rocky. Dans cette vision, chaque piste de l’album est un peu une droite dans la figure de la louange conventionnelle...

A 10 CHF, Rebuild est un très bon investissement pour les amateurs de louange alternative qui n’étaient pas encore convaincus par les Rapid Rascals. Pour les autres, ce disque leur rappelera peut être des bons moments de concerts.


Share |
Imprimer ce document