Project 86 (Xnoizz Flevo Festival 2008)

publié par Ced, Lymf le 5 septembre 2008

Quelques heures avant le concert sur la Main Stage, nous nous sommes assis à une table avec le chanteur Andrew Schwab dans une ambiance détendue, parlant du groupe et de la musique en général.


- Jérémie (Eternel.ch) : C’est donc votre deuxième concert aux Pays-Bas ?
- Andrew (Project 86) : Tout à fait, nous avons déjà joué au Winter Wonder Rock en 2005.

- Jérémie : Et comment vous vous sentez par rapport à ce concert par rapport à la première fois ?
- Andrew : Oh, c’est définitivement plus familier, moins “étranger”, parce que la femme de notre bassiste est hollandaise donc il connaît la culture et nous avons en quelque sorte un guide touristique. Et en ce qui concerne le concert, j’ai le sentiment que nous sommes plus connus, si tu vois ce que je veux dire. Par exemple, je vois pas mal de nos tee-shirts en me promenant dans le festival. Tout ça grâce aux quelques concerts que nous avons joué ici au Christmas Rock Night et au Winter Wonder Rock. Mais je crois que ces prochains concerts vont aider beaucoup à solidifier notre base de fans en Hollande afin que nous puissions revenir et avoir un public prêt pour nous. Et c’est notre but tu sais, de jouer plus dans cette région.

- Jérémie : C’est un peu ma question suivante. Est-ce que vous voulez jouer plus en Europe ?
- Andrew : Oh oui. Si on pouvait simplement faire quelques tournées par ici, on le ferait sans hésiter. On apprécie les gens ici, et le niveau de professionnalisme avec la plupart des gens avec qui nous avons travaillé jusqu’à présent est très élevé, les concerts en eux-même étaient exceptionnels, donc on ne peut se plaindre de rien.

- Jérémie : Et est-ce que tu penses que vous êtes connus dans le milieu régulier ou uniquement dans le marché chrétien ?
- Andrew : Un petit peu dans le marché normal. Je veux dire, on a fait quelques interviews et autre pour des magazines de rock, metal séculiers, donc j’ai le sentiment qu’on est quelque peu connu, mais en général, je pense qu’on n’est seulement connu par les gens qui sont venus nous voir à ces quelques concerts.
- Jérémie : Oui, ou alors qui suivent les groupes sur Tooth & Nail et tout ça.
- Andrew : Oui aussi par ceux là.

- Jérémie : Et ceux du marché régulier qui vous apprécie, quelles sont les raisons ? Est-ce que c’est parce que vous avez un son unique ?
- Andrew : Oui, je crois qu’avec les années, nous avons réussi à développer notre propre son. Ca a toujours été quelque chose d’important pour nous, de ne pas sonner comme un autre groupe. On n’a pas envie d’avoir des étiquettes sur nos manches ou des trucs dans ce genre. Je pense que pour les gens qui connaissent le metal et le rock, si l’on retire le “chrétien” (ndt : du “rock chrétien”) de l’équation, les gens reconnaissent que nous avons un “live show” impressionnant, et de bonnes chansons, et aussi une présence sur scène. Enfin, tu sais, on n’aime pas vraiment dire ce genre de choses sur nous-même.
Jérémie : Oui, mais je peux le dire pour vous. On vous a vu à la CRN 2006 et c’était le meilleur concert du weekend pour moi.
Andrew : Merci !

- Jérémie : Donc vous avez votre propre son, mais chaque album que vous faites a également son propre son. On sait que c’est Project 86, mais c’est chaque fois différent du précédent. Est-ce quelque chose que vous voulez faire, de ne jamais avoir deux fois le même album ?
- Andrew : Je crois dans le fait que, en tant que fan de musique moi-même, je n’aime pas quand un groupe ressort encore et encore le même album juste pour conserver sa “fanbase”. Après je ne dis pas qu’on veut changer tout à chaque fois, car si tu retournes quelques albums en arrière, tu peux encore entendre que c’est Project 86. C’est comme des différentes facettes de notre personnalité. Et c’est comme ça qu’on approche la chose. C’est comme les différentes facettes de ton humeur. Un jour tu es content, le lendemain tu es songeur, et peut-être qu’un autre jour quelque chose se passe mal et tu es en colère. Et c’est un peu comme ça que l’on traite notre groupe tu vois, il y a plusieurs saisons dans la vie d’une personne, il y a plusieurs saisons dans un groupe, différentes humeurs, différents aspects de la personnalité, mais c’est toujours la même chose, la même personne.
- Jérémie : Par exemple, “Songs to burn your bridges by” est assez en colère.
- Andrew : Oui ! Totalement ! C’est probablement notre album le plus “en colère”. Ce dernier album est probablement un peu plus “pop”, un peu plus “radio friendly”.

- Cédric (Eternel.ch) : Quelles sont vos influences musicales du moment ? Est-ce qu’elles jouent un rôle sur votre musique ?
- Andrew : Les influences changent constamment tu sais. J’écoute vraiment de tout. Là j’écoute pas mal de rap, genre Wu-Tang, ou d’autres styles encore, pourtant tu ne les retrouves pas dans la musique. Donc je dirais que non, ces influences musicales n’ont pas vraiment de rôle pour nous.

- Jérémie : Et sinon, est-ce que vous nous préparez un nouvel album ? Si oui, qu’est-ce que tu peux nous dire dessus ?
- Andrew : On prépare un nouvel album. On va l’enregistrer vers la fin de l’année et avec un peu de chance il sortira début 2009. Il sera produit en partie par Ulrich Wilde, qui a produit notre dernier opus, et par Jason Martin.
- Jérémie : Jason Martin de Starflyer 59 ?
- Andrew : Oui. C’est un ami. En fait il habite dans le même coin que nous, et donc voilà, on va travailler avec lui. Sinon, il y aura aussi un EP qui sortira, mais cette fois, il y aura une version physique. Pour The Kane Mutiny, c’était une décision du label et on n’avait aucun contrôle, mais là, on veut en faire un que les gens peuvent toucher.

- Jérémie : Merci pour toutes ces infos ! Et sinon, une dernière question... Ca vous dirait de jouer en Suisse un de ces quatre ?
- Andrew : Absolument. On aimerait vraiment jouer là-bas, en France, et dans tous ces autres pays européens.

- Jérémie : Génial, donc peut-être qu’on se reverra là-bas un jour. Encore un grand merci pour ton temps.
- Andrew : Pas de quoi, merci à vous.

www.project86.com


Share |
Imprimer ce document