Proclaim (Octobre 2014)

publié par Aifix le 9 mars 2015

Proclaim est un groupe de hardcore en provenance de Melbourne en Australie. Après une démo et un split remarqués, on a eu envie d’en savoir plus sur les coulisses de cette formation. Voici un compte-rendu d’un entretien avec Jarrod, le chanteur de la formation.


Pourrais-tu présenter ton groupe pour nos lecteurs qui n’ont jamais entendu parler de vous ?

On est Proclaim, un groupe de hardcore composé de quatre personnes. On vient de Melbourne en Australie.

Comment définirais-tu le style de musique que vous jouez ?

On joue du hardcore. Après, de quel type, ça peut varier j’pense... Je dirais que notre démo était rapide et punk, notre deuxième opus a aussi intégré des éléments un peu plus thrash metal. Mais on est tous dans le hardcore depuis de nombreuses années donc on est un groupe de hardcore.

En avril dernier vous avez joué avec For Today. C’était comment ?

C’était marrant. C’était aussi un peu bizarre pour nous comme on était le seul groupe de hardcore sur une affiche pleine de groupes de metalcore, donc la foule n’était pas trop sûre de comment elle devait réagir. On adore jouer notre musique devant des gens qui ne l’ont jamais entendue avant. C’était donc cool. Sinon, on connaît les mecs de For Today depuis leur première tournée ici en 2009. D’ailleurs, j’avais programmé leurs concerts « all ages » à Melbourne pour leurs deux premières tournées, donc c’était cool de les revoir.

Si vous pouviez partager l’affiche avec un groupe de votre choix, lequel ça serait ?

On aime juste faire des concerts, je crois pas qu’il y ait un groupe en particulier avec lequel on rêverait de jouer. De manière générale, jouer avec des groupes de hardcore qui partagent notre façon de penser c’est toujours quelque chose de cool, ça donne une bonne ambiance au concert.

Vous avez enregistré une démo et un split. Quels ont été les retours que vous avez eus à propos de ces enregistrements ?

On a eu des retours positifs pour chacun des enregistrements, on a vendu toutes les cassettes très rapidement et eu des centaines de téléchargements. C’était cool de voir des kids, même à notre tout premier concert, qui connaissaient les paroles et qui voulaient chanter avec nous.

Est-ce que vous vous considérez comme un groupe chrétien ? Un groupe avec des chrétiens dedans ? Ou quelque chose d’autre ?

Bon, voilà comment on va dire ça. Chaque membre de Proclaim est un chrétien et il est clair qu’on impose pas nos croyances à notre public ou à nous amis, sans pour autant, d’aucune manière, les cacher. Donc j’aurais envie de te dire : prends ce qui t’arrange la dedans concernant la classification. On a aucun problème avec le fait d’être appelé un « groupe chrétien ». On est chrétiens et on est un groupe, donc si les gens veulent faire référence à nous en tant que groupe chrétien, ça nous va. On essaye juste de prendre du plaisir en faisant de la musique et de chanter à propos de ce qui nous passionne. Et le plus souvent, notre foi en Jésus transparait dans cela. Pas toujours, mais le plus souvent.

De quoi parlent vos textes ?

Nos textes parlent des épreuves de la vie, la foi, le pardon. Surtout de choses réelles avec lesquelles on a dû lutter. Questionner l’existence de Dieu, se laisser abattre, la cupidité des entreprises, la liste est longue... Tout ce qu’on a dans le cœur sur le moment se retrouve injecté dans le contenu de nos textes.

Comment est la scène hardcore en Australie ? Est-ce que vous avez l’impression d’être surtout influencés par les States ou alors vous essayez de développer votre propre truc ?

Le hardcore en Australie, c’est des hauts et des bas. Durant les dernières années, on a observé un gros boom avec d’excellentes tournées internationales, des nouveaux groupes terribles et l’émergence de festivals comme le Break The Ice. On tire nos influences de tout ce qu’on peut écouter sur le moment. Notre dernier enregistrement était très influencé, musicalement, par des groupes comme Pantera, Trapped Under Ice, Power Trip, etc. Notre guitariste est un grand fan de Pantera donc tu peux toujours compter sur une influence thrash metal dans notre musique.

Vous êtes actuellement dans l’écriture de nouveaux titres. Dans quel but ? La sortie d’un album ?

On est pas encore sûrs à 100%. On est en discussion avec différentes personnes à propos de ce que ça pourrait devenir. On essaye aussi de prendre le temps d’écrire la musique que nous apprécierons jouer. On ne veut pas précipiter la sortie des titres juste comme cela, on veut être fiers de ce qu’on écrit. Mais il va clairement y avoir du nouveau dans notre actualité et dans un futur pas trop lointain.

Est-ce que vous aimeriez nous rendre visite et tourner en Europe ?

Bien sur, on adorerait voyager et jouer notre musique à un niveau international. J’imagine que ça n’aura pas l’air très hardcore mais on a tous une vie ici, des engagements dans les études, le travail, des copines, etc. Donc par rapport à cela, on est pas près de mettre tout ça de côté pour tourner à plein temps. Mais si, dans le futur, on nous offre l’opportunité de faire des concerts en Europe, aux USA, etc. bien sur qu’on adorerait ça.

Qu’est-ce que vous faites tous, à côté de la musique ?

Un mélange d’études et de travail. Moi, le chanteur, j’étudie à plein temps. Jackson, le batteur, étudie et travaille en tant que dessinateur/architecte. Gordo, le guitariste, vient juste de finir une licence de musique appliquée et travaille maintenant en tant que prof de guitare. Sean, le bassiste travaille à temps plein en tant que coach sportif personnel. Il est immense et si tu le regarde de travers il va te mettre un coup ! (rires)

Des infos exclusives pour nos lecteurs ?

J’aimerais que l’on soit suffisamment cool pour avoir des infos exclusives... Mais vous réentendrez parler de nous dès qu’on aura décidé ce que sera notre prochain disque.

Un dernière chose à ajouter ?

Supportez le hardcore australien ! Écoutez les groupes de nos amis : Free World, Iron Mind, Overpower, Staunch et Sabercat.


Share |
Imprimer ce document