NoïZ - Heretic Confession (2010)

publié par Tobor le 8 novembre 2010

Et comme le veut l’adage, jamais deux sans trois ! Eh oui, voici le troisième EP de chez Line of Truth chroniqué par votre serviteur pour cette année. Et cette fois-ci, c’est NoïZ qui se prête au jeu avec Heretic Confession. EP plein d’énergie et d’agréables surprises que nous allons découvrir ensemble.


A première vue, la pochette est très sobre, elle présente cette colline avec une route et un arbre à moitié caché. Pas très révélateur tout ça, le mystère reste entier quant à la musique proposée par le groupe. Quoiqu’à la rigueur on pourrait pencher pour de la musique atmosphérique quelconque. Il n’en est rien !
NoïZ garde son mystère entier avec l’introduction de l’album qui est composée de quelques phrases avec écho. Tout commence ensuite avec cette musique « A Flag of Hope », une introduction digne de System of a Down, les habitués sauront reconnaître la similitude. Mais la suite de la piste n’est pas du tout semblable au groupe de metal arménien. Difficile de coller une étiquette musicale aux ukrainiens. Leur musique oscille entre le hardcore et le metal. Mais le mot metalcore serait assez inapproprié pour décrire tout ça. Bien sûr il y a des similitudes mais ce que font les gars de NoïZ n’a rien à voir avec ce que pourrait faire un War of Ages ou August Burns Red piliers du genre actuellement.
Enfin pour résumer, disons que nos joyeux lurons s’éclatent entre des sing along, des break downs accompagnés de braillements de cochons égorgés digne des groupes de Deathcore actuels, on ressent certaines influences du metalcore Old School comme ce qu’à pu faire As I Lay Dying dans ses débuts avec une utilisation assez abusive des harmoniques sur la piste "Beauty For Ashes". Bref, les influences viennent d’un peu partout. On ne peut pas dire que NoïZ réinvente quoique ce soi mais ils emboîtent plusieurs choses de manière assez bien maîtrisée et le résultat est agréable à entendre, quelques voix claires viennent se glisser aussi çà et là également.
L’EP dans son ensemble est plein d’énergie, avec certes quelques erreurs de jeunesse à déclarer mais c’est assez prometteur pour la suite. Techniquement, il n’y a rien à redire, les instrumentistes connaissent leur travail de même que le chanteur transite très bien d’un type de chant à l’autre.
Heretic Confession se clôture sur une musique pour le moins étrange d’une durée relativement courte, difficile de la décrire si ce n’est qu’elle rappelle des éléments de musique electro-accoustique ou expérimentale, voir de Trip-Hop mais ne nous risquons pas à utiliser des termes maladroits que nous ne saurions maîtriser.

Côté lyrics, les ukrainiens sont clairs dès le début. La première piste parlant du combat avec Jésus contre le mal, comparant celui-ci à un drapeau de courage à brandir dans la bataille. Un deuxième morceau beaucoup plus accusateur envers l’hérétique, texte dans lequel le paroliers de NoïZ l’encourage à montrer son âme et révéler son amour. Dans l’ensemble, les textes se penchent beaucoup sur les points négatifs à propos du monde qui devraient être améliorés. Prenons-les comme un encouragement.

Au final, nous avons entre les mains un EP bien ficelé qui demande encore un peu de travail mais qui se laisse très bien écouter. Les fans du genre devraient savoir apprécier. On se réjouit d’entendre la suite !

NoïZ

Line of Truth


Share |
Imprimer ce document