Neon Horse - Neon Horse (2007)

publié par Lymf le 3 décembre 2007

C’est bien connu, les années 80 sont les meilleures, que ça soit au niveau des coiffures, du look fluo ou de la musique. Et c’est précisément de musique dont nous allons parler ici avec le groupe Neon Horse et son premier album du même nom récemment sorti sur le label Tooth & Nail Records. Mais avant d’aller plus loin, si vous n’êtes pas d’accord avec la première phrase de cet article, il vaudrait mieux pour vous de vous rendre à la case départ, sans toucher les 4.000 francs.


Neon Horse - Neon HorseDébutant l’album avec son premier single Cuckoo !, Neon Horse plante tout de suite le décor d’un rock n’ roll bourré d’effets électroniques, sentant la joie des années 80 à plein nez. Le groupe ose même parfois s’approcher d’un style “sudiste” ravissant tous les Rednecks du coin. Impossible de rester de marbre face à cette musique, votre tête commencera d’elle-même à osciller de droite à gauche, synchronisée au mouvement qu’aura entamé votre jambe au même moment. Avant même que vous ne l’ayez remarqué, vous serez déjà conquis.

La voix quant à elle oscille entre les passages “d’opérette”, et ceux saturés, faisant étrangement penser par moment à Mark Solomon, chanteur du groupe Stavesacre, aujourd’hui R.I.P. Ces ressemblances, tant sonores que physiques telles qu’elles ont pu être établies à la suite du premier clip du groupe, lui ont valu l’attribution du rôle d’instigateur du projet. En effet, personne ne sait qui est derrière Neon Horse, dont la pochette renseigne uniquement les pseudonymes Norman Horse et Neon Horse - The Band, sans aucune photo. La chose ne serait pas étonnante, le groupe étant apparu quelques mois après l’annonce de la fin de Stavesacre, et nous avons l’habitude de ces groupes qui arrêtent et dont les anciens membres sortent un nouveau projet quelques temps plus tard. Faits ou spéculations ? Nul ne le sait, mais cela ne nous empêchera pas d’apprécier Neon Horse à sa juste valeur.

www.myspace.com/neonhorse
www.toothandnail.com


Share |
Imprimer ce document