Lengsel - The Kiss, the Hope (2006)

publié par Marcounet le 28 avril 2007

Six ans, c’est le temps qu’a pris Lengsel, le side-project de trois musiciens d’Extol, pour nous concocter une deuxième opus après Solace. Tenter de définir cet album par une chronique revêt de l’impossible. The kiss, the hope ne se décrit pas : il s’écoute. Qu’écris-je ? Il s’expérimente, se vit avec les tripes. Tel un voyage au plus profond des contrées incertaines et troubles de l’imaginaire post-apocalyptique, the kiss, the hope nous conduit à l’exploration des méandres de l’accomplissement musical.


Calme mélancolique et jubilation chaotique se succèdent le plus naturellement du monde selon une trame sans doute savamment calculée. Ainsi, on passe d’ambiances fort intimistes et tamisées à des sons fort puissants et dévastateurs, le temps d’un tour de sillon numérique. Si les consonances propres au death metal ne sont jamais vraiment bien loin, Lengsel jongle du métal progressiste de fond de garage à la vague post-metalcore en passant inévitablement par quelques touches d’electro expérimentale ou de new-wave poussiéreux ressorti d’une cave après 30 ans d’oubli.

L’intelligence collective du monstre tricéphale de Lengsel parvient à compiler les genres avec une telle aisance, qu’on pourrait imaginer que Robert Smith (the Cure), Fat Boy Slim, les Smashing Pumpkins, As I Lay Dying, Klank et Rammstein se sont associés pour sortir une œuvre commune en profitant du meilleur de l’inspiration de chacun.

Désopilante, la galette des Norvégiens est si complexe qu’elle pourrait se révéler indigeste pour les oreilles non averties. Il faut être prêt à se dépouiller de tout préjugé et de toute habitude musicale pour plonger dans l’univers exhausstif de Lengsel Dès lors, l’impeccable travail réalisé par le trio venu du froid ne peut que séduire.

Très sobre et sombre le cover-art est avant-goût à la fois aguicheur et trompeur par rapport à l’ambiance dans laquelle Lengsel nous promène du début à la fin de son scud.

Lengsel : www.myspace.com/lengsel
Whirlwind Records : www.whirlwind-records.com


Share |
Imprimer ce document