Lampshade - Because Trees Can Fly (2003)

publié par Lymf le 3 novembre 2005

Pour ceux qui aiment la musique hors du commun, Lampshade est un groupe à posséder dans sa cédé thèque. Alliant un noisy rock expérimental avec une voix des années 50, ces danois ont su donner à leur musique une dimension toute particulière.


Lampshade - Because Trees Can FlyLeur musique est très variée. Tantôt des guitares saturées avec beaucoup d’accent sur les cymbales, tantôt une guitare claire avec une trompette, une flutte ou encore un xylophone, les musiciens de Lampshade nous prouvent leur talent de compositeurs, mais aussi d’hommes orchestres. Malgré la variété de sons, celui-ci reste un album calme et reposant, sans pour autant être monotone.

La voix quand à elle nous transporte dans un autre monde. On croirait à certains moments entendre Betty Boop, des dessins animés Walt Disney, ou toute autre chanteuse de cette époque. Le mixage entre la musique et la voix est tout simplement parfait, le son des guitares amplifiant l’impression d’époque de la voix.

Côté message, les paroles sont aussi claires que le livre du Cantique des cantiques. Concrètement, il existe deux manières de les interpréter. Soit du point de vue romantique envers un humain, soit envers Dieu. Par romantique, je ne dis pas que les paroles ne parlent que d’amour, mais l’on sent au travers d’elles que ces paroles sont adressées à une personne qui est très chère à l’auteur, tantôt de manière triste, avec des questionnements, tantôt plus joyeusement.
On notera toutefois la présence d’une chanson reprenant simplement un verset de la Bible (Treasure is) en expliquant que le vrai trésor est amassé dans les cieux, là où les voleurs ne peuvent dérober. Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.

Pour conclure, je dirais que si vous avez l’occasion d’acheter le CD ou de voir Lampshade en concert, n’hésitez pas. J’ai eu l’opportunité d’assister à l’une de ses prestations, et ses musiciens reproduisent exactement le même son en live qu’en studio, ce qui est assez rare.


Share |
Imprimer ce document