Kingston Falls

publié par Lymf le 7 avril 2008

Quelques semaines après la sortie de leur dernier album “Armada on Mercury”, Nate, le chanteur de Kingston Falls répond à nos questions.


Kingston Falls

Jérémie (Lymf - Eternel.ch) : Salut. Donc tu es le chanteur du groupe et vous venez de sortir “Armada on Mercury” sur Facedown Records qui vaut le détour ! Tes impressions ?

Nate : Merci ! Je suis terriblement excité par rapport à cet album. Personnellement, je n’ai jamais été aussi fier de quoi que ce soit dans ma vie. J’ai vraiment envie que tout le monde l’écoute.

Jérémie : Quand on écoute votre précédent opus sur Strike First, “The Crescendo of Sirens”, on ne peut pas dire que c’est le même groupe. Que s’est-il passé ? Comment cela se fait qu’“Armada on Mercury” est tellement différent ? Est-ce que c’est venu de manière naturelle ou était-ce une volonté du groupe de faire quelque chose “comme cela” ?

Nate : Ce n’est pas le même groupe. Bien sûr, on peut toujours dire que c’est Kingston Falls avec quelques parties à la batterie ou aux guitares, mais nous avons vraiment mis l’accent sur la composition des chansons pour ce disque. Chaque titre a été travaillé et fignolé pour être le plus entraînant et prenant possible, et nous avons passé pas mal de temps là-dessus.

Jérémie : Justement par rapport à cela, peux-tu décrire votre processus de composition ?

Nate : En général, Josh et Josiah passent beaucoup de temps ensemble à travailler leurs solos de guitare et des structures de chansons. Une fois que la base est créée, ils l’amènent au reste du groupe, et ensemble, on va la développer et la peaufiner avant d’entrer en studio.

Jérémie : D’habitude quand les groupes essaient de mélanger pleins de genres, leur musique devient un espèce de patchwork sans fil conducteur. Mais pour vous, c’est différent. C’est quoi votre secret ?

Nate : Je ne crois pas que nous avions l’intention de mélanger tous ces styles. Nous voulions juste créer de la musique que nous même aimerions. Est-ce qu’on a balancé un breakdown de malade toutes les six mesures ? Non. Au lieu de ça, nous avons mis pas mal d’harmonies vocales, qui est quelque chose qui nous interpelle beaucoup plus et qui va résister au temps.

Jérémie : Certaines parties de la chanson “Too Hot for Cold Feet” me font penser au groupe allemand “Descend to Rise”. Ca vous dit quelque chose ? Sinon, il faut vraiment que vous les écoutiez, ils ont aussi un nouvel album dans les bacs.

Nate : On ne connait pas (encore) les membres, mais j’ai écouté et j’aime ce que j’ai entendu.

Jérémie : Maintenant que votre album est sorti, quels sont vos plans pour le futur, à part le fait de tourner non stop pour faire sa promotion ?

Nate : Nous avons vraiment l’intention d’instaurer mondialement l’expression “Freakin’ eXtreme !” pour parler de quelqu’un du genre de celui associé aux paroles de la chanson.

Jérémie : Et vous dites quoi d’un petit saut en Europe (et par Europe, on n’entend pas uniquement l’Allemagne et le Royaume-Uni) ? On serait vraiment heureux de vous avoir par ici.

Nate : C’est prévu, mais les dates sont encore imprécises pour l’instant.

Jérémie : Parlons un peu de foi maintenant. Vous êtes un groupe chrétien sur une maison de disques chrétienne. En quoi est-ce important pour vous et comment cela vous influence-t-il ?

Nate : C’est assez important pour nous du fait que le label est vraiment comme une famille. Notre foi est la partie la plus importante de nos vies. Elle nous influence d’un tas de manières, comme par exemple à créer de la musique tout comme nous avons été créés.

Jérémie : Et donc j’en déduis que votre foi à un rôle dans les paroles, exact ? C’est quoi l’histoire derrière elles ?

Nate : Comme je l’ai dit, notre foi imprègne chaque partie de nos vis donc naturellement le contenu lyrique est influencé. Mais on ne se prive pas d’écrire également sur d’autres sujets de nos vies comme les relations, le divorce, Word of Warcraft et le suicide.

Jérémie : De nos jours, l’Eglise, particulièrement par ici, est trop souvent occupée à se regarder elle-même et non vers les autres. Est-ce que vous pensez que la musique (groupes, concerts, webzines, ...) est un bon moyen pour les chrétiens d’arrêter de s’admirer les uns les autres mais plutôt d’“aller vers le monde” ?

Nate : Absolument.

Jérémie : Est-ce que tu voudrais ajouter quelque chose à ce sujet ?

Nate : Je dirais qu’il y a beaucoup de questions difficiles dans la vie. Pourquoi est-ce que les bonnes personnes doivent ressentir de la peine ? Pourquoi les mauvaises réussissent parfois dans leurs entreprises ? Je n’ai pas les réponses. Kingston Falls n’a pas les réponses. Mais la vérité est quelque part. Dans la recherche de cette vérité, nous voudrions inviter nos amis / fans à considérer l’exploration de la vie, mort et résurrection de Jésus-Christ.

Jérémie : Le mot de la fin pour nos lecteurs ?

Nate : Merci d’avoir pris le temps de lire ceci. Ajoutez nous sur myspace, achetez “Armada on Mercury” et regardez la vidéo “Freakin’ eXtreme !” sur YouTube quand vous en aurez la chance ! Nous viendrons bientot vous voir ! Merci !

Jérémie : Merci à vous !


Share |
Imprimer ce document