Taking Names (Born With a Future 2 le 14 avril 2006 à Tramelan (CH))

publié par Lymf le 25 avril 2006

Après une longue mais superbe soirée à Born With A Future à Tramelan, les membres de Taking Names nous accordent quelques minutes pour une interview.


- Jeremie : Merci les gars de prendre le temps de répondre à ces questions. Tout d’abord, est-ce votre premier concert en Suisse ?
- Andy : Oui c’est correct, c’est notre premier concert en Suisse. On est déjà allé à plusieurs endroits en Europe. On est déjà allé en Allemagne, en Autriche, en Norvège, mais c’est notre première fois en Suisse. Nous voilà, c’est cool.

- Jeremie : Une question juste après votre concert... Comment est-ce que vous avez trouvé le concert, le public ?
- Andy : Ce n’était pas le genre de concerts qu’on a l’habitude de faire, c’était vraiment un gros concert, avec plein de gens différents. Ce n’était pas le genre de concerts qu’on a l’habitude de jouer, mais c’était bien.

- Jeremie : Donc en fait, vous êtes un groupe chrétien, juste ?
- Andy : Oui c’est vrai.

- Jeremie : Mais est-ce que vous êtes un groupe chrétien avec une mission ? En fait, de nos jours il y a beaucoup de groupes chrétiens, mais ils n’ont de chrétien que le nom, donc quelle est votre position là-dessus ?
- Andy : On n’est pas ce genre de groupe dont tu parles, qui sont plutôt des chrétiens dans un groupe, on est clairement plus que cela. En même temps, on veut vraiment aller dehors, on fait notre mieux pour vivre notre vie, traiter les gens de la meilleure manière qu’on puisse, et on est un groupe avec un message, mais en même temps, on est accepté par beaucoup de gens dans la scène hardcore. On ne veut pas jouer uniquement devant des chrétiens, on veut jouer partout, faire notre mieux pour faire la meilleure musique qu’on peut, les meilleurs concerts, donner de l’attention aux gens en espérant qu’ils regarderont les paroles, entendre parler de Dieu et faire un choix.

- Jocelyn : Donc vous êtes de Londres. Comment est la scène à Londres ?
- Andy : C’est excellent, la scène londonienne est excellente. On vient juste de faire un concert il y a quatre jours avec Seventh Star et quelques autres groupes. C’était vraiment bien. Des bons groupes, un bon public, bonne organisation... On est vraiment fier de faire partie de la scène londonienne, et d’être un groupe sur Ruktion Records, et oui, c’est une très bonne scène à Londres, clairement.

- Jocelyn : Nous avons vu Taking Names au Freakstock l’année passée et peut-être il y a deux ans. Que pensez-vous de ce genre de gros festivals avec au moins 5000 chrétiens ensemble.
- Andy : On a joué au Freakstock depuis quelques années maintenant et les Jesus Freaks font plein de choses pour l’église qu’on a aussi à Londres et tu sais ils ont quelque chose pour chacun, dans quoi que tu sois, que ça soit hardcore, punk ou quoi que ce soit d’autre, ils ont vraiment quelque chose pour chacun, donc tout le monde peut être ensemble au Freakstock et simplement louer Dieu, ce n’est pas important d’où tu viens, donc c’est vraiment bien.

- Jocelyn : Beaucoup de monde trouve que tu es un Tough Guy anglais. Je veux dire, tu es toujours en train de sauter partout, et c’est vraiment une passion hardcore, et ce n’est pas très commun pour la plupart des gens en France, Belgique, et Suisse.
- Simon : (rires) Je ne suis pas un tough guy si tu me connais, c’est ma seule réponse. J’aime le hardcore, et (rires), je ne sais pas quoi répondre, c’est drôle, voilà, c’est ma réponse, c’est drôle. J’aime voir les gens excités en concert, et qui y vont à fond, avec une atmosphère pleine d’énergie, c’est ça que j’aime.

- Jocelyn : En tant que groupe, comment vivez-vous votre foi ? Comment pensez-vous que Taking Names et les autres groupes chrétiens peuvent atteindre le top de la scène et donner quelque chose d’autre que les groupes séculiers ?
- Simon : Ce qu’on peut amener est la Vérité, qui est la parole de Dieu, donc je pense que ça, en soit, c’est différent, et je pense que simplement pour nous en tant que groupe, c’est quelque chose d’important. On ne veut pas forcer qui que ce soit, on n’est pas du genre à prêcher dans les concerts de hardcore, ce n’est pas ce qu’on fait, on essaie juste de donner une bonne représentation de Dieu, du mieux qu’on peut, et être honnête avec notre relation avec Dieu. Et voilà. Est-ce que ça répond à la question ?

- Jocelyn : Oui, merci beaucoup. Dernière question, peut-être la plus difficile... Pensez-vous que vous allez être signés sur un gros label comme Facedown ou autre, avoir la possibilité d’être vendus aux USA, et d’être connus. Je veux dire, en Europe, c’est cool, tout le monde connaît votre nom, mais est-ce que vous pensez que vous aurez une opportunité comme cela ?
- Simon : Je pense que, si n’importe quel label dans le monde s’intéresse à nous, à ce qu’on fait et ce qu’on est, c’est cool... (rires) et puis au final, tout est question de savoir combien d’argent on peut avoir, et combien de femmes seront fournies dans le contrat donc garde juste ça dans la tête. On recherche des labels comme ça. Je veux des dents en or, et je veux juste ressembler à Chase de Seventh Star et à moins que tu puisses payer pour ça, on ne parlera pas (rires)...

- Jocelyn : Merci beaucoup. Voulez-vous ajouter un dernier mot ? Vous êtes trois, donc tout le monde peut répondre.
- Simon : Ne prenez pas ma dernière remarque au sérieux, j’étais en train de rigoler.
- Andy : Merci à tous ceux qui soutiennent ce groupe quelle que soit la manière, du début à maintenant, et dans le futur. Tous ceux qui viennent à nos concerts, achètent nos cds, nos t-shirts, nous envoient des mots d’encouragement, ça nous touche beaucoup, nous apprécions beaucoup.

- Jocelyn : Merci beaucoup, on espère que vous reviendrez très bientôt, parce qu’on a vraiment apprécié le concert. Merci beaucoup.


Share |
Imprimer ce document