The Spirit That Guides Us (Freakstock 2006)

publié par Lymf le 20 août 2006

Dans un après-midi ensoleillé, Wouter, le nouveau bassiste de TSTGU nous accorde quelques minutes pour répondre à nos questions.


Wouter de The Spirit That Guides Us
- Séb (Eternel.ch) : Salut. Est-ce que tu pourrais tout d’abord t’introduire, ainsi que le groupe, auprès de ceux qui ne te connaissent pas ?
- Wouter (TSTGU) : Alors, on vient des Pays-Bas. Il y a quelques années, on avait des membres qui venaient d’Hong-Kong, Norvège et des Etats-Unis, mais maintenant, la composition est uniquement avec des Néerlandais.

- Séb : Tu es dans le groupe depuis six mois. Comment s’est passée ton entrée dans un groupe qui fonctionne depuis un certain nombre d’années ?
- Wouter : Oui. En fait je connaissais déjà TSTGU avant que ça commence, j’avais déjà leur t-shirt avant même qu’ils ne fassent leur premier concert, donc j’ai toujours été un grand fan et je le suis toujours. Je savais que les membres changeaient souvent, et je connaissais le batteur parce que j’étais dans un autre groupe qu’il fréquentait, et je crois que je lui ai dit que s’ils avaient un jour besoin d’un batteur (à l’époque je jouais principalement de la batterie), qu’ils pouvaient toujours me demander. C’était il y a quatre ans. L’année passée j’ai déjà été en tournée avec eux, mais j’étais le manager du tour et le gars du merchandising et tout le reste. Ca m’a permis d’apprendre à les connaître encore plus, même si je les connaissais d’avant en les voyant à des concerts et ils savaient qui j’étais, via mon autre groupe, Jet Set Ready, parce qu’on a effectué une série d’ouvertures pour TSTGU. Et oui, j’ai fait cette tournée, et après cela, ils m’ont dit qu’ils n’avaient pas de bassiste pour la prochaine et m’ont demandé si cela m’intéressait et j’ai dit que je pouvais le faire. C’était vraiment bien pour moi, comme un grand rêve. Voilà.

- Lymf (Eternel.ch) : Et comment tu comprends, toi personnellement, le nom du groupe The Spirit That Guides Us (L’Esprit qui nous guide) ?
- Wouter : Je pense que c’est simplement à propos de Dieu et du Saint-Esprit, mais ce n’est pas une définition. Je crois que les gens peuvent le prendre comme ils veulent, mais pour nous, il n’y a aucun doute sur la question.

- Lymf : Et les gens aux concerts, est-ce qu’ils vous posent des questions par rapport à ce nom ?
- Wouter : Pas vraiment, je pense qu’ils s’imaginent bien que c’est quelque chose comme cela. Je crois que tout le monde comprend que nous sommes chrétiens et voilà.

- Lymf : Une question à propos de votre dernier album qui est sorti il y a quelques mois. C’est une sorte d’album concept en plusieurs parties ? Tu peux nous en dire plus ?
- Wouter : Oui, ça fait partie d’un concept. La première partie est un CD qui est sorti en avril et en septembre, nous allons sortir un DVD qui s’appellera « We Are In Reconstruction Part. 2 ». Et je crois que le titre explique vraiment bien la situation. Nous avons maintenant un nouveau chanteur, je suis nouveau et il y a d’autres nouveaux membres, donc c’est à propos du groupe qui est en changement et qui va de l’avant.

- Séb : On sait que certains membres du groupe comme un des chanteurs, sont ou étaient dans des autres projets comme This Beautiful Mess, et tu viens de nous dire que tu es dans Jet Set Ready. Comment faites-vous pour gérer le temps ? Est-ce que cela affecte le groupe ?
- Lymf : Par exemple, est-ce que cela vous empêche de tourner parce que vous avez des obligations avec les autres groupes ?
- Wouter : Ok. En fait, tous les membres, à par l’organiste, sont dans d’autres groupes qui ont aussi un label, donc ce n’est pas juste des petits groupes d’amateurs donc on doit décider par exemple sept mois à l’avance qu’on va partir en tournée. On doit être très précis. On doit bien s’organiser entre les groupes.

- Lymf : Vous êtes sur Sally Forth. Est-ce que toi personnellement tu en fais partie ?
- Wouter : Non, je n’en fais pas partie, mais le batteur est l’un des fondateurs et dirigeants de Sally Forth, principalement avec deux autres personnes et quelques autres autour, mais je joue aussi dans un autre groupe appelé The Hot Stewards, donc ça fait déjà pas mal de boulot pour moi.

- Séb : Toujours en parlant de Sally Forth, de notre point de vue, le label produit pas mal de musique rétro, des années 80s, ou de la musique vraiment bizarre. C’est vraiment étrange pour les pays francophones, parce qu’on ne connaît pas vraiment ce genre de musique. Est-ce que ça vient de la culture du pays ou c’est uniquement dû au label ?
- Wouter : Je crois que les gens à Sally Forth veulent simplement sortir les albums qu’ils aiment, qu’ils jugent bons et par rapport au style, je crois que c’est plutôt dû aux gars... Oui, ça a beaucoup à voir avec les goûts personnels des dirigeants.

- Lymf : Ok. Sinon, pour le futur, vous avez des projets ? On sait déjà que le DVD sortira en septembre, mais est-ce qu’il y a autre chose ?
- Wouter : Oui, on va probablement faire un cd l’année prochaine, donc ça sera un album totalement neuf avec uniquement des nouvelles chansons. Je ne sais pas encore quand il sortira mais c’est les projets que nous avons, donc on commence le processus d’écriture des chansons.

- Lymf : Voilà, on n’a plus de question, donc si tu veux ajouter le mot de la fin ?
- Wouter : Je pense qu’on aimerait bien jouer dans ces pays. On a joué déjà dans le sud de la Belgique et à Bruxelles, mais jamais en France, donc si qui que ce soit est un promoteur ou veut nous faire jouer, il doit nous contacter.

- Lymf : Merci beaucoup pour ton temps.
- Wouter : Merci à vous.

Site internet : www.tstgu.com

Retour à l’article principal


Share |
Imprimer ce document