Gorilla Warfare

publié par Frère Informatique le 5 février 2008

Encore inconnu en Europe il y a peu, Gorilla Warfare, de par son style et sa sincérité, a enthousiasmé plusieurs membres de la rédaction. Nous avons donc souhaité en connaître un peu plus sur ce groupe. Merci à Brett (guitariste) qui a eu la gentillesse de répondre à nos questions.


Joce (FrereInfo, Eternel.ch) : Peux-tu nous expliquer comment le groupe a débuté ?

Brett : GW a tout d’abord démarré dans ma tête en temps que concept et idée il y a 5 ou 6 ans en arrière. Ca a toujours été mon rêve de faire partie d’un groupe de hardcore, d’écrire des compos puissantes et originales accompagnées d’un message positif. J’ai servi 10 années dans l’armée, et à cause du style de vie mouvementé qui s’y apparente, je n’ai pas eu l’occasion de monter un groupe qui puisse être formé avec des membres stables jusqu’à ce que je la quitte. Ca a donc commencé avec moi-même (Brett) à la guitare, Ron notre bassiste depuis le début (un vieux pote d’armée) et mon frère Matt au chant. Au départ nous avons eu pendant environ 5 mois un autre batteur qui s’appelait John, mais comme il était encore engagé à l’armée pour plusieurs années et qu’il a dû bouger sur New-York, on a réellement pu démarrer le groupe lorsque mon autre frère, Jeff, a déménagé dans le Tennessee et qu’il a repris le poste de batteur. C’est donc depuis que Jeff est venu au Tennessee et qu’il a rejoint le groupe à la batterie que nous avons eu un line-up stable et motivé qui répétait 2 fois par semaine. Nous avons fait notre premier concert en février 2005 et depuis on n’a pas arrêté d’en faire. Depuis nous avons connu plusieurs changements de line-up (avec des départs et des arrivées) mais le coeur, l’âme et le noyau dur de Gorilla Warfare est toujours resté le même avec les trois frères au chant, à la deuxième guitare et à la batterie (Brett, Jeff & Matt). Nous sommes très proches les uns des autres car nous sommes de la même famille, c’est ce qui fait une grosse part de notre groupe et notre musique.

Joce : Comment décrivez-vous votre musique, quelles en sont les influences ?

Brett : Nous faisons du hardcore old school (avec une pincée de punk et de oi). Une partie de nos influences musicales viennent de groupes comme No Innocent Victim, Figure Four,Agnostic Front, Blood For Blood, Madball, Warzone, Sick of It All, Hoods, Seventh Star, Judge, Death Before Dishonor,Ignite, Wisdom In Chains, Misfits, Discipline, Minor Threat, Pennywise, xLooking Forwardx,Cro-Mags, 25 Ta Life,Living Sacrifice, Biohazard, Cold As Life, Suicidal Tendencies, et beaucoup d’autres, mais je ne veux pas prendre deux pages pour tous les énumérer (rires).

Joce : Qu’est-ce qui motive ou influence votre son et vos choix dans la création des chansons ? De quoi parlent vos morceaux ?

Brett : Nous voulons écrire des textes qui aient un message positif et qui traitent de nombreux sujets de la vie quotidienne ainsi que du monde qui nous entoure. Notre foi en Dieu est pour nous un ingrédient majeur, tout comme les problèmes sociaux, les événements autours du globe, la vie de famille, la fierté de la classe ouvrière et d’être en bleu de travail. Vivre sa vie sans baisser son froc, ça c’est aussi quelque chose d’important à nos yeux, surtout que le monde dans lequel nous vivons a tendance à nous briser et à nous forcer à entrer dans un moule et à nous y conformer, y-compris dans ses voies les plus destructrices. Si tu penses différent tu es un paria, mais c’est justement ce que j’ai toujours aimé dans le punk et le hardcore, ça a toujours été OK d’être un paria, de penser différemment, de te battre pour tes opinions et croyances.

Joce : Que voulez-vous que les lecteurs d’Eternel.ch sachent sur vous ?

Brett : 1) Nous aimons Dieu
2) Nous aimons jouer, composer et écouter du hardcore – nous avons un amour vrai et de la passion pour notre musique.
3) Le travail et la famille sont extrêmement importants pour nous.
4) Nous aimons manger énormément (de tout), on détruit et engloutit tout ce qu’on peut lors des buffets comme Godzilla au centre-ville de Tokyo.
5) Nous sommes de grands fans de combats Mixed Martial Arts (MMA) et U.F.C (Ultimate Fighting Championship)

Joce : Parle nous de votre nouvelle démo. Qu’est-ce que tu aimes chez elle ? Quelles chansons ressortent ? Pourquoi ?

Brett : Notre nouvelle démo a été enregistrée il y a 4 semaines environ (juste après Noël) et est composée de trois nouveaux titres (Band of Brothers, Without, October’s Lost) ainsi que d’une nouvelle intro et d’ une nouvelle version de notre morceau “Pack of Wolfes”où notre nouveau guitariste, Andy, a joué de supers solos de guitare. Je pense que tous les morceaux sont bons mais mes préférés sont “Band of Brother’s”, la nouvelle intro et le nouveau Pack of Wolves version 2008. Ces nouvelles chansons ont la pêche et sont très représentatives de notre son et style actuels.J’aime beaucoup le beat de la batterie et le riff de guitare qui débutent la chanson “Band of Brothers”, le son est puissant et c’est entraînant. Chaque fois que j’écoute ou joue ce bout, j’ai envie de faire 100 push-ups ou de me mettre à boxer dans le vide. Le titre préféré de mes frères Jeff & Matt est probablement “Without”, je pense que c’est certainement aussi celui que préfère Andy. C’est un peu plus mélodique que ce que le sont en général nos morceaux et ça me fait un peu penser à ce que fait Comeback Kid. “October’s Lost” est vraiment un bon titre aussi, mon frère Matt l’a écrit et il a une signification spéciale pour lui car il parle d’un ami très proche qui a été assassiné par un gang. Ils étaient amis depuis le jardin d’enfants ou l’école primaire, ils sont restés potes toute leur vie et ont grandi ensemble dans notre ancien quartier, c’était un gentil garçon qui a fait une mauvaise rencontre. Ils l’ont forcé à s’agenouiller et l’ont abattu, comme pour une exécution. Cette chanson traite des sentiments de douleur et de perte qu’éprouvent les amis et la famille après sa disparition.

Comme nous n’avons pas beaucoup d’argent actuellement, nous ne pourrions pas nous offrir un studio d’enregistrement qui coûte cher, mais un ami d’Andy avait un home studio et on voulait au moins avoir des versions démo des titres que nous avions composés ces derniers mois, histoire que nos fans et potes puissent avoir du neuf à écouter. Nous avons donc passé deux jours à enregistré cette démo, c’était pendant le weekend des 29 et 30 décembre. Un truc que j’ai vraiment apprécié, c’est qu’il y avait un ampli Mesa Boogie Rectifier au studio, c’est ce que j’ai utilisé pour enregistrer mes pistes et j’ai trouvé que ça avait un super son. J’espère qu’un jour je pourrai m’en offrir un.

Joce : Quand tu jettes un oeil à la "scène" actuelle et à la popularité du hardcore, qu’est-ce qui te vient à l’esprit ? Es-tu heureux de ça ? Quelles sont les choses que tu aimerais changer et pourquoi ?

Brett : Je pense que meme s’il gagne en popularité, le ‘real hardcore’ restera toujours un style bien underground. J’aime beaucoup le hardcore, le punk et la oi, la seule chose que je voudrais y changer, c’est que je souhaite que les gens se souviennent de garder un esprit ouvert et qu’ils respectent les opinions et croyances des autres personnes (même si elles sont différentes des leurs). Le respect mutuel doit continuer. J’essaie d’être un bon exemple et de traîter les gens comme je souhaiterais qu’ils me traitent, le groupe en entier travaille dans ce but.

Joce : A ton avis, est-il possible de concillier contenu spi et crédibilité artistique ?

Brett : Oui, absolument !
Si tu as la prétention d’avoir été créé par un Dieu intelligent et creatif, c’est certain que tu peux utiliser les talents, les compétences, les idées et les dons qu’il t’a offerts pour accomplir ces deux buts. Il y a tellement de groupes talentueux, reconnus et crédibles qui sont chrétiens. No Innocent Victim, Living Sacrifice, Believer, & Six Feet Deep sont les premiers groupes chrétiens que j’ai écoutés, c’était en 1997. Bien qu’à cette époque je n’étais ni chrétien, ni sauvé, je me souviens comme j’ai été impressionné par leur musique, le talent, le message, la profondeur et l’audace. Donc oui, c’est vraiment possible. C’est la musique ce ces groupes qui m’a donner de l’intérêt pour étudier la Bible et explorer le monde chrétien. Après une année d’études et d’attentes de réponses, j’ai été sauvé, j’ai cru en Dieu et j’ai accepté Jésus dans ma vie. (Il m’a fallu un certain temps pour l’accepter, je suis une personne sceptique et très têtue. -rires - mais heureusement Dieu est patient avec nous !)

Joce : Est-ce que tu considères ton groupe comme étant un "ministère" ?

Brett : Je crois que c’est ce que Dieu veut que nous fassions, et que nous sommes exactement où Il veut que nous soyons. Je pense que nous utilisons nos talents musicaux limités et notre créativité pour essayer d’écrire des chansons qui intègrent le plus possible notre foi dans le message. C’est ce que je ressens comme étant conduit par Dieu. Je ne sais pas si vous considérez ça comme étant un ministère ou pas (qu’en pensez-vous ?) mais je ressens vraiment que nous sommes sensés être un bon exemple pour les personnes que nous rencontrons en concerts ou sur internet et que nous devons saisir toute opportunité de parler de notre foi en Dieu ou de montrer de vrais exemples d’amitiés ainsi que l’amour et la gentillesse de Dieu, ceci à chaque fois que nous en avons l’occasion. Quand nous sommes sur scène, parfois nous parlons de nos croyances entre les morceaux, d’autres fois nous jouons juste nos morceaux et laissons les chansons parler pour nous.

Joce : Est-ce qu’il y a une chance que GW fasse une tournée européenne prochainement ? (vous êtes plus que les bienvenus en Suisse) ;)

Brett : Nous serions plus que ravi sde venir, nous aimons tous l’Europe (la bouffe y est terrible ! Rires). Venir en Europe l’année prochaine ou dans deux ans pour faire une tournée d’une semaine est l’un des buts de notre groupe. Mais nous devons d’abord mettre de l’argent de côté pour les billets d’avion. J’ai vécu en Allemagne durant 6 ans et une année en Bosnie, mon frère Jeff (le batteur) a vécu 3 ans et Matt, mon autre frère (notre chanteur) est né à Francfort en Allemagne. Nous avons encore de la famille du côté de notre mère qui vit en Allemagne.

Joce : As-tu un message pour les fans européens ?

Brett : Faites en sorte de garder une scène punk-hardcore-oi et alternative qui soit très présente. Soutenez vos groupes locaux, allez aux concerts qui sont organisés...et respectez-vous les uns les autres. Comportez-vous avec les autres comme vous voudriez qu’ils vous traitent (la règle d’or). Prenez le temps de rencontrer ou de discuter avec de nouvelles personnes à chaque concert, faites-vous de nouveaux amis. Parlezde vos croyances et de vos opinions avec d’autres et laissez-les aussi s’exprimer ce qui est important à leurs yeux.

Joce : Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Bret : Merci. Nous apprécions votre support et nous aimons l’Europe. Nous espérons pouvoir venir jouer et vous rencontrer prochainement. Ecoutez notre musique, commandez un CD si vous le pouvez (on vous enverra plein de goodies !). Last but not least, si Dieu revient demain ou que tu meurs ce soir, es-tu prêt pour l’éternité ? Penses-y.


Share |
Imprimer ce document