Inked in Blood - Lay waste the poets (2005)

publié par Marcounet le 23 janvier 2006

Etonnante, tel est peut-être le qualificatif le plus à même de décrire la deuxième galette de Inked in Blood. Avec « Lay waste the poets », le quintette de Portland nous a concocté une mixture ma foi aussi « interpellante » que maîtrisée et intéressante. A la première écoute, cet album met en éveil tous les sens, tant il sort de l’ordinaire. Impossible de le laisser platement défiler, sans prendre garde à son contenu copieux. Comme musique d’ascenseur, il faudra trouver un autre opus...


Inked in Blood - Lay Waste the Poets Mêlant allégrement gros « breakdown » et parties techniques, hurlements et parties chantées, voire superposition des deux, IIB nous offre un éventail musical qui ravira tant les fans du regretté et légendaire Strongarm que les amateurs de metal technique à la sauce AILD. A l’aise dans chacun des genres, le groupe peut se targuer de produire son propre style, ce qui n’est pas forcément commun dans les méandres du metalcore actuel.

Certains titres fleurent bon la nostalgie du thrash metal de la fin des années 80 tandis que d’autres surfent sans sourciller sur la voie du old school. Toutefois - et la nuance est de taille - le son produit transpire de manière salvatrice, la technicité des membres du groupe.

On ne pourra pas conclure sans tirer un grand coup de chapeau, au travail des deux guitaristes. Parfois coulant, souvent « décalé », il donne à « Lay waste the poets » son goût raffiné et si particulier. Au niveau des paroles, IIB a choisi la paraphrase pour s’exprimer. Souvent poétiques plutôt qu’implacables, les lyrics n’en demeurent pas moins « clairvoyants ». Classique pour le genre, le cover art est très proprement exécuté, ce qui ne gâche rien.

Site web : http://www.myspace.com/inkedinblood

Label : www.facedownrecords.com


Share |
Imprimer ce document