Inked In Blood - Sometimes We Are Beautiful (2007)

publié par Lymf le 7 octobre 2007

Après avoir joué plus de 200 concerts pour soutenir son précédent effort « Lay Waste The Poets », Inked In Blood s’est enfermé dans les locaux du studio Spectre pour travailler avec Troy Glessner (Underoath, Demon Hunter, Haste The Day) sur le nouvel album. Le résultat est « Sometimes We Are Beautiful », un album qui est à la fois plus hard et plus mélodique qu’aucun de ses prédécesseurs.


Inked In Blood - Sometimes We Are BeautifulMalgré cela, on ne change pas une équipe qui gagne – l’album précédent ayant été vendu à plus de 8.000 exemplaires – et dès lors, on ne s’étonnera pas d’entendre un schéma similaire à Lay Waste The Poets, en d’autres termes, un mélange de parties mélodiques, chantées, hurlées, rapides, de breakdowns, bref pas mal de choses nous faisant penser à un mix de deux groupes aujourd’hui à la pension : Strongarm et Beloved. Des moments beaucoup plus calmes rappellent même les débuts de Brandtson. Et c’est cette diversité qui fait la force du groupe. Tout d’abord, en écoutant l’album, on ne s’ennuie pas, car on surfe allègrement d’un style à l’autre, tantôt pris par l’émotion d’un couplet hurlé ou bougeant de toutes ses forces sur un breakdown, tantôt chantant en chœur avec le groupe des refrains aux mélodies accrocheuses. Ensuite, les personnes pas spécialement amateurs de hurlements, mais un peu ouvertes d’esprit apprécieront rapidement ce groupe car elles trouveront de toute manière une partie qui leur plaira. Peut-être pas au point de devenir ultra fan, mais suffisamment pour s’y intéresser et qui sait, pour acheter l’opus.

Une telle musique laissant rêver, rien de plus normal que les paroles soient exprimées en paraphrase, donnant libre cours à l’imagination tant de l’auteur que de l’auditeur, bien qu’elles laissent transparaitre sans doute possible un message teinté de foi et d’espoir.

Sometimes We Are Beautiful est donc un excellent disque qui, là où son prédécesseur laissait un peu de vide, comble les manquements et s’affiche comme l’Album du groupe, avec un grand A (et non un E). Difficile pour les gars d’Inked In Blood de faire mieux la prochaine fois, et pourtant c’est ce que l’on souhaite.

www.myspace.com/inkedinblood
www.facedownrecords.com


Share |
Imprimer ce document