Horatio (Dossier Freakstock 2008)

publié par Séb le 17 août 2008

Horatio a donné son dernier concert au Freakstock Festival. Nous avons retrouvé tout le groupe pour une dernière interview et revenir un peu sur les 3 années qui se sont écoulées.


Précision : au début de l’interview, les membres du groupe n’ont pas précisé qui parlait et nous n’avons donc pas pu mettre de nom sur chaque réponse.

- Dernier show, comment vous vous sentez ?

Josh
Ca me saoûle vraiment, j’adore ces gars, j’ai adoré ce groupe pendant ces merveilleuses trois années, mais bon c’était vraiment un concert que j’ai beaucoup aimé et je trouve qu’on a bien joué.

Spencer
Vraiment cool de voir les autres groupes.. ça faisait 2-3 ans que je voulais voir Kashee Opeiah et puis Never Back Down et encore une fois Descend to Rise, Through Solace et revoir les mecs de Opposition of One et pour moi c’était la première fois que je voyais Seventh Star... c’était juste une opportunité de voir nos amis, des gens vraiment sympas et ça j’ai bien aimé.

Aussi on a été invité au FS l’année passée mais on a pas pu le faire alors c’était cool de faire ce dernier show ici. Aussi avec Through Solace qui sont des amis.. alors c’est cool.

- A travers ces 3 ans, y a-t-il des choses que vous auriez voulu faire, des trucs que vous regrettez, des groupes avec qui vous auriez voulu jouer ?

L’année passée avec Through Solace et Kashee Opeiah on avait prévu une tournée assez grande pour aller un peu partout en Europe et finir en Grande-Bretagne et ça s’est pas fait, y a eu des problèmes et je pense que ça c’est un de nos plus gros regrets...

... mais sinon quand on a commencé on savait pas qu’on allait faire tout ça... parce qu’on a commencé dans le Pays de Gex (région française à côté de Genève), il y avait des groupes plutôt petits que l’on regardait et on se disait "oh si on peut être comme eux, ce serait parfait", mais on a dépassé tout ça... on avait pas prévu tout ça...

...quand on a commencé on voulait jouer dans les fêtes de la musique dans le Pays de Gex mais on a dépassé tout ça vite fait... on a...

(les autres) on vit un rêve (rires)

...ouais ouais, on a fait tout ce qu’on voulait. Beaucoup plus que tout ce qu’on voulait faire avant.

- Au niveau de la foi, durant ces 3 années, vous avez géré ça comment en tant que groupe ?

Josh
On s’est tous connu dans la même église, Crossroads à Ferney-Voltaire (France). Il y en a 3 de nous, Dustin, Steven et Spencer, qui faisaient de la louange, ils jouaient d’autres trucs et voilà, on a décidé de former ce groupe. Au tout début on savait qu’on ne voulait pas être un groupe chrétien mais un groupe de chrétiens.. donc on veut pas être là pour prêcher la bonne parole sur scène, mais on aimerait que Dieu touche le public pendant qu’on joue. N’importe quel moyen, mais chaque fois, le truc n°1 qu’on voulait avant chaque concert c’est que Dieu, que la main de Dieu tombe sur le public, non croyant surtout, pour qu’il soit touché et que les gens viennent nous parler.

Drew
Ouais c’est assez cool parce que pendant les concerts on a pas vraiment prêché, c’était plutôt dans nos réactions face aux personnes, la manière dont on était sur scène et on sourit.. y a pas grand nombre de groupes qui sourient sur scène. On aime ce qu’on fait en fait. On a eu des gens qui viennent après et même si ils sont pas chrétiens, ils disent, heu, ils utilisent pas le mot worship (louange), mais ils disent qu’il y a quelque chose de différent avec nous et c’est vraiment fort ça.

Dustin
Ouais chaque fois on a joué, genre à la fête de la musique ou à un truc où il y avait des vieux.. enfin, non pas des vieux mais des adultes et on nous a souvent dit qu’il semblait qu’on s’amusait sur scène... Il y a la passion derrière la musique. Sinon pour répondre à la question, il y avait des fois où c’était dur de donner tout à Dieu parce que dans un groupe il y a tout le monde qui applaudit à la fin, alors ça peut un peu "t’attaquer la tête". Mais on revenait toujours à Dieu. Il y a eu une fois un camp juste avec notre église et on a pris... heu..

Josh
...ouais c’était un camp où on était tous ensemble et y a tout plein de trucs qui se passaient. On avait je sais pas combien de chansons jouées sur myspace, y avait plein de trucs.. y avait des trucs sur nous sur bandsonfire et sur eternel.ch et on était tous contents mais on avait vu qu’on avait complètement laissé de côté Dieu et on est tous tombés... on a passé une soirée de confessions, vraiment en pleurant, ça a fini en larmes et là on a vraiment senti qu’on était des frères en Jésus-Christ.

Steven
Je voulais juste dire, on essaie de prier avant chaque concert, pas grand chose mais juste pour mettre en perspective un peu ce qu’on fait.. et c’est surtout dans les relations avec le public, après si il vient, il peut parler avec nous et c’est vraiment cool d’avoir cette opportunité.

- Comment se passe votre relation avec les autres groupes ?

Josh
Je me souviens quand on était en train de préparer tout ce qui était graphisme pour notre EP, on avait une chanson qui s’appellait ...and now the choir (et maintenant le choeur) et on avait une photo d’un choeur avec un petit garçon avec une croix.. et la croix, voilà, elle était juste là et ça aurait été peut-être une façon que les gens se disent « ah tiens une croix bla bla », mais ce qui était important c’était le choeur (coeur ?). Et j’ai des amis à moi qui ont tout de suite mal réagi, qui ont dit que c’était complètement offensant, qui se demandaient comment on osait mettre ça. Alors c’est sur on a eu pas mal de mauvaises réactions, mais sinon on a toujours été bien acceptés par les autres groupes. On a eu pas mal de discussions avec des bons potes à nous.

Spencer (?)
Ouais parce qu’en fait les groupes avec lesquels on a joué, c’est les groupes qui sont vraiment pas chrétiens... anti-chrétiens même... mais même, c’était cool parce qu’on aime leur musique, ils aiment notre musique, on peut jouer ensemble, on s’entend bien et on reste amis et ils respectent ce que l’on croit.

Dustin
Ce que j’aime bien... heu, beaucoup de Français et beaucoup de Suisses ont eu une perspective négative des chrétiens alors j’aime bien faire des concerts avec des groupes qui sont pas chrétiens. Ils peuvent voir qu’on est chrétien et qu’on est vrais, sincères, mais pas genre bizarres ou qu’on est une secte. Et comme ça beaucoup de gens peuvent se rendre compte que les chrétiens sont pas comme ils pensaient.

- Dernière question, est-ce que vous avez des projets maintenant que Horatio c’est terminé ?

Josh
Mon aventure musicale ne s’arrête pas à Horatio. J’ai un nouveau groupe, un nouveau projet dans lequel je chante. Un groupe de metal hardcore qui s’appelle Promethee et là on vient de sortir de studio, on aura bientôt un truc sur myspace... un peu de pub.

Le groupe suivant commence alors son concert et nous sommes obligés de courir dehors pour terminer l’interview.

Dustin
Alors moi pour des projets personnels... j’ai rien de concret mais j’aime trop la musique alors je veux pas arrêter. Je joue de la guitare, j’aime chanter, je fais de la louange à notre église.. alors je crois que je veux pas chercher un projet, parce que je crois que si Dieu il veut que je fasse quelque chose il va me le montrer.. mais je veux pas arrêter la musique, je veux toujours en faire, mais je n’ai pas de projet précis.

Spencer
Alors prochainement je vais me concentrer sur les études, pour les 4 ans à venir, parce que je pars aux Etats-Unis, mais je ne sais pas si je vais chercher des gens pour un groupe ou juste faire des études... on verra.

Drew
Moi c’est un peu comme Spencer. Là je vais à l’université, en septembre pour 4 ans minimum, à Edinbourgh... mais pour moi ce sera assez bizarre de pas avoir de groupe. Alors en même temps j’espère que j’aurais un groupe quand je serais là-bas mais en même temps ce sera plus Horatio et ce sera dur de recommencer avec un autre.

Steven
Moi je pars faire mes études en Angleterre à Sheffield... mais je sais pas si je veux former un autre groupe, mais j’aime bien la musique alors j’aimerais bien continuer d’en faire...

- Peut-être que l’on va revoire une fois Horatio, une sorte de comeback show ?

Ouais... après les études...

- Enfin, merci beaucoup les gars, on a beaucoup aimé ce que vous avez fait.. bonne nuit encore.

Interview : Gregory Ferrington
Photos : Sébastien Gerber


Share |
Imprimer ce document