For Today - Breaker (2010)

publié par Aifix le 13 septembre 2010

Breaker est déjà le 3ème album du groupe For Today. Cette formation issue de l’Iowa, fait dans le metalcore sur fond de thématiques bibliques. Pas évident de faire sa place sur ce créneau. Pourtant, avec « Breaker », le groupe ne s’en tire pas si mal et arrive même à apporter un peu de fraicheur dans cette scène.


ForToday-Breaker-2010A première vue, à moins d’être un fan du groupe, il est difficile de voir dans Breaker un objet insolite ou intrigant. En effet, la pochette nous rappelle tant d’autres productions de Facedown Records, le label du groupe. D’autant plus que récemment le label a beaucoup misé sur le metalcore.
Pourtant, à l’écoute, ça commence très très fort. Le premier morceau, Devastator, porte un nom tout à fait judicieux. En effet, il balaye tout sur son passage pour nous offrir un gros son hardcore syncopé et très lourd. Une telle dose de rage et de passion, on ne demandait pas mieux. Une très bonne surprise. Ce morceau à lui seul justifierait presque l’achat de l’album tellement il est réussi. Mais nous allons le voir, la suite se complique un peu. Les deux titres qui suivent sont également d’assez bonne facture, surtout Seraphim qui nous propose une partie en chant clair très accrocheuse.

Mais avec Arm The Masses on rentre dans la partie plus metal du disque. White Flag nous le confirme en nous offrant un pur concentré de metalcore. Finalement la 2ème partie de Breaker présente des éléments plus classiques de ce genre de groupes : l’alternance chant forcé/chant clair, une deuxième guitare qui devient folle, de l’émotion... Mais sans être lassant, For Today arrive à ne pas nous faire décrocher et trouve toujours le petit détail qui fait mouche. Ça peut être une interlude comme un changement de rythme inattendu. De plus, l’album se conclut avec le titre The Breaker’s Commission, une piste pleine d’émotion et d’intensité. Tout repose ici sur des chants clairs féminins de très bonne facture. Une jolie conclusion.

Pour ce qui est des paroles, il est difficile d’en parler sans prendre parti, tellement celles-ci sont radicales. Disons que si vous êtes amateurs des groupes chrétiens très engagés, vous allez être servis. En revanche, si votre truc c’est plutôt la subtilité et les métaphores, cet opus risque de vite vous fatiguer.

Finalement le groupe ne s’en tire pas trop mal et arrive à ressortir du lot. Breaker serait peut-être une bonne idée pour découvrir ce genre musical. D’autant plus qu’il n’est pas trop long, ce qui est un bon point pour ceux que le metalcore rebute. Le disque de la rentrée ? Oui. Est-ce qu’il restera dans les annales ? L’avenir nous le dira.


Share |
Imprimer ce document