For Buried Hopes - A Thousand Bridges To Cross (2010)

publié par Sam le 3 juin 2010

Les petits nouveaux dans la scène Metalcore sortent leur premier EP et ils n’ont rien à envier aux plus grands !


For Buried Hopes est un groupe de Metalcore originaire de Paris, formé en janvier 2009 par 5 membres d’une vingtaine d’années.

Issus d’horizons culturels divers, les jeunes Parisiens s’unissent dans le but de revisiter une musique dite extrême et souvent marginale, tout en la rendant accessible au plus grand nombre en y intégrant un message positif et fédérateur.

Ils enregistrent rapidement une démo auto-produite, intitulée « 997 Blunders ». Les initiales FBH commencent à circuler sur les réseaux MySpace & Facebook, tandis que le groupe offre ses premiers shows dans différentes salles prestigieuses de Paris.

Les jeunes Français distillent une musique puissante, où tempos élevés se mêlent à la lourdeur « des moshparts ». La voix écorchée et profonde de Walid est constamment appuyée par des lignes mélodiques poignantes et des motifs rythmiques accrocheurs, rappelant à l’oreille certaines de leurs influences, à savoir : August Burns Red, Texas in July ou encore As I Lay Dying.

C’est sur scène que For Buried Hopes prend toute son ampleur. Loin des clichés propres au monde du metal, le combo arrive sur les planches comme dans la vie de tous les jours. En laissant de côté les déguisements et les codes rattachés à un certain pan de la culture metal, For Buried Hopes se concentre sur l’énergie pure.

Pendant leurs concerts, le groupe véhicule des valeurs telles que le courage, la volonté, la croyance et la loyauté. La force de leur message prend forme sur scène entre sueur et décibels.

Ainsi, en quelques mois, le groupe a partagé plusiqurs dates aux côtés de groupes comme Fei Comodo, Doyle, Esjan, LineFeed, etc.

For Buried Hopes a décidé de clôturer l’année en beauté en s’enfermant au Boss Hog Studio pendant le mois de décembre 2009 afin d’enregistrer son premier EP. Les 5 titres, dont certains inédits, ont été mixés par Mat Laperle du RedDusk Studio, Canada.

Fort de cette année riche en expériences, le groupe compte défendre son EP sur les différentes scènes d’Europe et s’offrir une visibilité de plus en plus conséquente.

Leur MySpace

Leur page Facebook


Share |
Imprimer ce document