Fireflight (CRN 2006)

publié par Lymf le 6 février 2007

Après une prestation exceptionnelle, le groupe Fireflight a pris quelques minutes pour répondre à nos questions.


- Jeremie : Pour votre première venue en Europe, vous avez fait un concert incroyable ce soir et j’ai vraiment apprécié. Quels sont vos sentiments par rapport à cette prestation ?
- Dawn (chanteuse) : Incroyable ! C’est probablement le meilleur concert que nous ayons fait de toute notre vie.
- Justin (guitariste) : Je n’ai jamais pu faire du stage diving avec ma guitare par le passé et je l’ai fait ce soir donc je suis vraiment content.
- Wendy (bassiste) : C’était vraiment bien.
- Jeremie : Vous avez vraiment captivé la foule. La preuve, c’est que tout le monde sautait, levait les mains, répondait, et quand vous avez fini, tout le monde s’est dirigé à votre table de marchandise pour vous dévaliser de tous vos cds !

- Jeremie : Quelque chose que j’ai remarqué pendant le concert c’est que toi, Dawn, tu n’arrêtes pas de sourire, et on peut voir une joie dans ton visage. C’est assez impressionnant. Comment tu l’expliques ?
- Dawn : En fait, je suis une personne joyeuse en temps normal, donc c’est une des raisons. L’autre, c’est que le public était tellement bien que ça me rend joyeuse de voir tous ces gens devant moi qui s’amusent et nous apprécient. Il n’y a rien qui peut me rendre plus heureuse.

- Jeremie : Pendant le concert, vous n’arrêtez pas de jouer du « Air Guitar » si je puis dire, en balançant votre instrument autour de vous. Comment faites-vous pour tenir le coup physiquement ?
- Wendy : En fait, nous sommes complètement épuisés après un concert. Ici particulièrement car on sort d’une tournée d’une semaine et chaque fois qu’on fait une pause, c’est un peu dur de reprendre. Par exemple ce matin, nous avons eu du mal à nous lever à cause du concert d’hier soir. Et ce soir nous avons eu une scène plus grande donc nous avons bougé encore plus. Ca veut dire que ça va être encore plus difficile de sortir du lit demain matin, mais ça le valait bien. Ajoute à cela le fait que nous devenons vieux donc que les douleurs musculaires augmentent. (rires)

- Jeremie : Parlons un peu du groupe en lui-même. Vous débarquez cette année au milieu d’une foule d’autres groupes comme RED, Decyfer Down, et toute cette nouvelle vague. Comment faites-vous pour vous faire une place là-dedans ?
- Dawn : Je ne sais pas si tu sais ça mais nous avons quelque chose d’un peu différent qui s’appelle des « femmes » et c’est quelque chose qui aide beaucoup (rires). Nous sommes contents que ça nous aide à nous démarquer des autres. D’un autre côté, nous essayons de rester vrais avec ce que nous aimons faire, de garder l’objectif sur Dieu et de faire ce que nous faisons en parlant de Dieu aux gens. Nous croyons que si nous continuons à faire ça, Il fera le reste.
- Jeremie : Tu viens de répondre à ma question d’après : « Est-ce qu’avoir des femmes dans le groupe aide commercialement parlant ».

- Jeremie : Cela nous amène donc directement à ma dernière question : Est-ce que vous voulez rajouter quelque chose en particulier, par exemple pour les filles qui lisent cet interview ?
- Dawn : Nous voulons encourager à la fois les hommes et femmes, mais notre groupe est un peu différent car les femmes se sentent plus à l’aise avec nous pour nous parler. Donc notre message : Souvenez-vous que c’est Dieu qui vous a créé, que dès lors vous êtes parfaits et beaux tels que vous êtes. Vous n’avez pas besoin d’acheter tous ces accessoires pour vous rendre plus beau, encore moins d’écouter tous ces films qui vous disent comment être. Regardez simplement à Dieu.


Share |
Imprimer ce document