Fireflight - The Healing Of Harms (2006)

publié par Lymf le 29 mars 2007

2006 fut une année riche en nouveautés. En effet, nous avons vu défiler devant nos yeux (ou nos oreilles) un tas de groupes émergeants de nulle part, tels Decyfer Down, RED, ou encore Fireflight. Et c’est ce dernier qui retient mon attention pour l’instant, non pas parce qu’il est entre autres composé de deux femmes, mais pour sa musique.


Fireflight - The Healing of Harms - 2006Mais pour mieux la comprendre, il faut parler de ses membres. Composé de deux femmes (à la basse et au chant) et de trois hommes (à la batterie et aux guitares et deuxième voix), le groupe, afin de trouver son propre son, a mélangé les influences de chacun de ses membres. Cela va du rock / emo au hardcore, en passant par le metal et bien d’autres styles encore. Résultat des courses : un rock assez puissant, doucement bercé par une voix féminine, mais parfois secoué par quelques riffs et cris à tendance screamo / hardcore.

L’album en lui-même est assez bien construit, et d’une qualité de production irréprochable. C’est d’ailleurs une constatation générale que l’on peut faire dans le milieu musical chrétien. En effet, les labels mettent de plus en plus l’accent sur la qualité, ce qui est une bonne chose, du moins pour nos oreilles. The Healing of Harms comporte même quelques petites surprises comme l’apparition de Josh Brown (Day of Fire) sur You Decide ou encore celle de David Paul Pelsue (Kids in the Way) sur Liar.

Au niveau des textes, le groupe se veut explicitement un groupe chrétien, et a pour but d’annoncer un message d’espoir en Dieu. La plupart des chansons Lui font d’ailleurs référence, comme Serenity, une sorte de dialogue entre Dieu qui tend sa main pour aider, et la personne en détresse, voyant cette main tendue. Myself quant à elle parle d’un amour si grand qu’il enlève toutes les peines. Et ce ne sont que deux exemples sur les onze titres qui composent l’album.

Un très bon album donc, tant au niveau musical que du message, et qui peut même être écouté en famille (si du moins papa et maman ne sont pas effrayés par une guitare électrique).

Fireflight : www.fireflightrock.com
Flicker Records : www.flickerrecords.com


Share |
Imprimer ce document