Escape From Sickness - Our Earth (2011)

publié par Aifix le 15 août 2011

C’est avec une joie non dissimulée que je vous présente aujourd’hui le premier album du groupe suisse allemand Escape From Sickness. Après le remarqué premier EP sortit en 2009, le combo nous propose donc un long format abouti, qui redonne tout son sens au terme si galvaudé "metalcore".


EFS-2011Si vous en avez marre des boys band pour fillettes, bien proprets, et avides de nombreux breakdowns gratuits, ce disque pourrait vous intéresser. En effet, là où la plupart des formations nous servent une musique générique, peu inventive, servie avec des lyrics mielleux, nos petits gars dEspace From Sickness, proposent réellement autre chose.

Déjà, il y a deux ans, lors du premier EP, leur musique avait marqué et impressionné de par sa justesse. Et bien la bonne nouvelle c’est que, malgré les changements de line up effectués, j’ai le plaisir de vous annoncer que le groupe n’a pas du tout perdu son son, au contraire. Sur les 9 morceaux (+ un morceau caché, une intro et un interlude), le combo a tout le temps de déclamer son hardcore metallisé avec un chanteur maitrisant parfaitement les changements de ton (mais quasi jamais de chant complétement clair). Des solos certes, mais jamais trop d’émotion. Ajoutons à cela des chœurs bien placés, des mosh parts cohérents, et tout un tas de petits trucs bien sentis. Du metalcore pour les hommes en somme. Non vraiment, ça fait plaisir car on sent que le groupe n’a pas perdu en fraicheur et en honnêteté, malgré le style dans lequel il officie.

L’autre point fort de Our Earth, ce sont les lyrics. Et là attention, c’est du lourd. Ca serait un petit un peu la conscience d’August Burns Red avec l’optimisme d’un Stick To Your Guns. Tout d’abord, dans les premiers morceaux, c’est l’honnêteté, la philosophie et la foi du groupe, qui transparaissent. C’est bien écrit et crédible. Car sans tomber dans la naiveté ou le moralisme, le groupe ne met pas du tout pour autant Dieu de côté. Ensuite, sur Our Earth (le morceau phare), les paroles s’essayent a une réflexion écologique sur l’avenir de notre planète. La encore, le parallèle entre cette cause et la création du monde par Dieu est bien trouvé. Ensuite, dans Ashes on trouve une réflexion sur le sens de la vie, de notre existence sur Terre, et même sur la valeur de l’âme. On revient avec Millionaires ensuite sur un thème plus terre a terre, mais très bien écrit, car traité de façon radicale : le matérialisme. Et là ça ne rigole pas : "Life is more than financial success / life is more than social status / life is to follow your heart." J’aurais pas mieux dis. River nous décrit ensuite le témoignage d’un homme perdu, qui a bout de souffle tend sa main vers Dieu lors d’un ultime appel. Le disque se conclut ensuite sur le morceau Effort où les Escape From Sickness se livrent à nous dans cette ultime déclaration, cet ultime effort, tel un soldat à bout de force sur le chant de bataille. Si cette dernière compo ressemble un peu à un testament, espérons pour autant que ce n’est pas tout ce que le groupe aura à nous offrir, parce que des albums comme ça moi j’en redemande !

Si vous avez aimé le premier EP, foncez à coup sûr acheter Our Earth qui sort chez 808 Records. Si en général vous n’aimez pas le metalcore, jetez une oreille, vous pourriez changer d’avis. Si vous aimez (vraiment) Attack Attack, attention là il s’agit de véritable musique. Si vous rechercher des groupes positifs avec un vrai message, jetez un coup d’œil au (joli) livret. Si vous recherchez juste de la musique qui tabasse, allez-y aussi, y’en a pour tout le monde. Enfin, si ma chronique ne vous a pas donné envie d’écouter Our Earth, eh bien... écoutez quand même pour me dire ensuite que j’me suis trompé !

PS : Our Earth devrait être dispo prochainement sur le shop d’Eternel.ch


Share |
Imprimer ce document