Eleventy Seven - And the Land of Fake Believe (2006)

publié par Lymf le 17 août 2006

De nos jours, la scène alternative chrétienne pullule de groupes de pop punk, avec pour ne pas les citer Hawk Nelson, Last Tuesday ou encore Relient K. Il est dès lors difficile pour les nouveaux venus de s’y faire une place et de se démarquer de la masse, et cette réalité n’a malheureusement pas épargné Eleventy Seven.


Eleventy Seven - And the Land of Fake Believe - 2006Eleventy Seven, dont les membres sont à peine majeurs, entre parfaitement dans le moule du groupe de collège qui joue lors du bal de fin d’année. Au programme, du pop punk, quelques riffs de guitares un tantinet plus hard, beaucoup de mélodies avec les voix, sans oublier quelques chansons calmes pour les slows. Si vous cherchez quelque chose que vous n’avez jamais entendu, à moins que vous n’ayez jamais regardé MTV, passez votre chemin.

Ceci dit, malgré le manque certain d’originalité du groupe, force est de reconnaître que And the Land of Fake Believe est un album d’une qualité de production excellente. D’ailleurs, il ravira certainement les fans de Blink 182, The Cootees, Hawk Nelson ou autre « clône » musical. Peut-être aussi faut-il laisser du temps à ce jeune groupe afin qu’il trouve son propre son et sorte un album unique.

En tout cas, ses musiciens se démarquent déjà au niveau de leurs paroles. Alors que la plupart des groupes de leur genre écrivent des paroles bateaux sur leur petite amie, celles d’Eleventy Seven sont dans l’ensemble en rapport avec Dieu, que ce soit de près ou de loin. La chanson « Reach That Far » par exemple Lui est directement adressée, tandis que « Teenage Hearbreak » est plutôt un regard d’un croyant sur une rupture amoureuse. Et même si les paroles ne parlent pas de Dieu, cela ne les empêche pas d’être pleines de vérités, comme la chanson « Myspace ». Cette dernière parle en effet de l’absurdité des relations par Internet, par lesquelles les correspondants ne montrent que ce qu’ils veulent, et en général des détails sans aucun intérêt.

En résumé, cet album n’est certainement pas le meilleur de l’année, ni le plus original, mais il a le mérite d’être de bonne qualité, et plaira probablement aux fans du genre.

Eleventy Seven : www.eleventysevenrock.com
Flicker Records : www.flickerrecords.com


Share |
Imprimer ce document