UniSEF - Discography (2012)

publié par Tobor le 25 mai 2012

Quoi de mieux pour découvrir un groupe que d’avoir sous la main sa discographie complète ? C’est ce qu’uniSEF vous propose ici avec cette galette. Il s’agit du regroupement de toutes leurs productions entre 2004 et 2009. On y retrouve donc Change the Word demo (2005), Can These Bones Live EP (2007), Death and Revolution split 7” (2008) et Ransom album (2009) qui seront complétés par quelques morceaux inédits, des acoustiques et des titres lives. Ce qui nous donne un total de quarante et une pistes réunies sur un plateau sobrement appelé Discography sorti chez Thumper Punk Record.


UniSEF, qu’est-ce donc ? Une formation de trois joyeux gaillards qui font du punk. Du punk sans surprises à l’américaine, à l’écoute on retrouve un peu MxPx pour ne citer qu’eux. Les gars de l’Idaho nous livrent un punk-rock classique mais efficace. Là où on pourrait reprocher à tous les groupes de punk-rock d’être devenu lisses, uniSEF sait garder une ligne un peu plus agressive notamment au niveau de la voix qui ne semble pas sortir directement de la gorge d’un adolescent boutonneux, elle est au contraire bien affirmée.
Au delà de tout ça, rien de nouveau sous le soleil, du punk rock comme on en a entendu beaucoup, avec une bonne production, de nombreux sing along, des mélodies accrocheuses dont il est facile de s’imprégner (de quoi ravir ceux qui aiment chanter à tue-tête dans la voiture). Mais reprocher au punk-rock de ne pas être innovant serait reprocher à un plat de pâtes d’avoir un goût de pâtes. Alors passé le stade ronchon du « toujours pareil », il est facile d’apprécier les chansons qui s’enchaînent et qu’on ne voit finalement pas passer une fois arrivé à la fin. Sur le long terme peut être qu’une lassitude pourrait s’installer mais ça, c’est votre problème en tant qu’auditeur difficile.

Que dire d’autre sinon que sur un total de quarante et une chansons, il est compliqué de ne pas trouver son compte... Tout comme il est quasi impossible de ne pas déceler quelques bémols. UniSEF étant toujours resté dans un style bien précis, il est difficile de voir une progression au niveau des morceaux, on pourrait reprocher au combo de n’avoir jamais cherché à explorer d’autres sentiers mais c’est un peu la seule remontrance qu’on pourrait lui faire. Que les amateurs se servent allègrement et que les autres passent leur chemin, c’est le conseil le plus avisé qu’on puisse donner à la fin d’un album comme celui-ci. Opus qui se termine d’ailleurs sur un de leurs morceaux revisité à la façon des Chipmunks pour la petite histoire. A noter également que les reprises acoustiques présentent vraiment bien et apportent une grande dose de fraîcheur à l’album.

Quant à votre serviteur son coup de cœur ira à deux pistes, à savoir l’ouverture This Means War et Fifty-Two, cette dernière présentant une mélodie très catchy et une certaine mélancolie dans les refrains. Mais honnêtement, elles sont nombreuses à pouvoir être retenues alors il est nécessaire d’écouter la galette à plusieurs reprises pour pouvoir vraiment en tirer le maximum.

Pour terminer sur les paroles, on peut dire qu’elles sont sans appel, claires nettes et précises, sans tabous... Elles sont punks pour faire simple, elles font état de la foi du collectif sans détours et sur une discographie complète, on peut dire que plusieurs sujets y sont traités avec engagement. Nous retiendrons simplement cette petite phrase efficace qui résume assez bien la pensée générale d’uniSEF : « Don’t let the world change you, change the world » // « Ne laisse pas le monde te changer, change le monde ».

Nous terminerons la chronique là-dessus, une phrase bateau certes mais qui a souvent besoin d’être rappelée.

Thumper Punk Record
UniSEF


Share |
Imprimer ce document