Cry of the Afflicted - The Unveiling (2007)

publié par Lymf le 5 décembre 2007

Les caribous de COTA débarquent avec un premier album sur Solid State Records, sous-label du géant Tooth & Nail Records.


Cry of the Afflicted - The UnveilingS’il est une chose que l’on ne peut nier, c’est que Tooth & Nail, et par conséquent sa subdivision “Hard Music”, a l’art d’investir dans la production de ses albums. Entendez par là la qualité d’enregistrement, de mixage, ou encore du packaging. Il est sûr que si tous les cds qui sortent pouvaient atteindre cette qualité, nos oreilles et nos yeux n’en seraient que ravis - oui bon, le garage, le DIY et compagnie c’est bien aussi mais un cd “produit” avec un mauvais son ou une mauvaise pochette, ça dérange. Malheureusement, le label a quand même une fâcheuse tendance à ne plus prendre aucun risque. Solid State a trouvé le filon qui marche, et s’y est installé, creusant petit à petit des ornières dont il est difficile de sortir.

Mais pourquoi diable est-ce que je vous raconte cela ? Tout simplement parce que The Unveiling, premier album du groupe Cry of the Afflicted entre totalement dans le moule “made in Solid State”. Certes, les Canadiens nous offrent un metalcore “fashion” de qualité, une production à la limite de la perfection, mais pour ce qui est de l’originalité, il faudra repasser. En effet, on a plutôt l’impression d’écouter un mélange entre Destroy the Runner, Inhale Exhale et Oh, Sleeper ! que de découvrir quelque chose de neuf. Des riffs de metalcore, quelques breakdowns, une voix chantée et / ou criée et quelques moments plus excités. Une chose est sûre, si vous cherchez de la nouveauté, sortant des sentiers battus, ce n’est pas ici que vous trouverez votre compte.

Ceci dit, tout n’est pas à jeter. Si vous êtes simplement en quête d’un groupe de metalcore mélodique, COTA fera parfaitement l’affaire. De plus, les paroles, bien que poétiques, font plus que de simples allusions au Créateur et apportent également l’espoir.

En conclusion, The Unveiling n’invente rien et passera vite à la trappe pour les amateurs de nouveauté. Il divertira par contre les fans du genre aux attentes moins exigeantes.

www.cryoftheafflicted.com
www.solidstaterecords.com


Share |
Imprimer ce document