Counting the Days - Finding a Balance (2006)

publié par Fabien le 21 septembre 2006

Très bonne surprise pour cette nouvelle signature de chez strike first records. Loin des nombreux groupes de metalcore ou de moshcore qui peuplent le label, Counting the Days nous offrent un punk hardcore frénétique de très très grosse envergure. S’il ne dédaigne pas un bon gros breakdown, CtD va plus chercher dans le pur hardcore old school, avec des rythmiques binaires assez massives, des guitares expertes mais pas tape-à-l’oeil, et des sing-alongs bien présents.


counting the days - Finding a balance - 2006Pour vous donner une idée, le premier mot qui m’est venu à l’esprit quand j’ai écouté pour la première fois un morceau du cd (Nowhere to turn, si je me souviens bien), c’est "champion !", ce qui ne pouvait que me faire un plaisir immense, puisque je suis un gros fan de ce style de hardcore. Enormément de sing-alongs (et qui ont une cohérence au niveau des paroles et du rythme du morceau, pas juste pour faire joli), une rapidité qui confine à l’urgence, et une sonorité générale très intense. Le tout complété par une voix qui n’est pas sans rappeler celle du chanteur de Modern Life Is War, émotive, mais profondément punk (je n’ai pas dit émo). Ce qui fait un ensemble très intense et qui donne vraiment l’impression d’un groupe qui parle avec les tripes.

Qui parle de quoi d’ailleurs ? Selon leur bio, les textes sont basés sur "des trucs du quotidien comme les relations, le skateboard, les croyances et la dépression". Et c’est vrai. Des paroles assez intimes, qui parlent de leur vie, teinté de nostalgie, et de classiques "I’ll never fit in". Rien de particulièrement transcendant, ou de franchement innovant, mais une mise à nu qui confirme l’impression dont je parlais ci-dessus, honnêteté et intensité sont les maîtres mots.

Et autre surprise, le visuel signé Quiggle, qui ne puise pas dans le visuel hardcore/tattoo qui lui est habituel, mais dans un visuel punk hardcore complètement en phase avec l’univers sonore du groupe.

Gros gros gros coup de coeur de cette année pour ma part, vous l’aurez compris, que je ne peux que vous recommander très chaudement, une étincelle dans les yeux, de la bave au coin des lèvres, et des fourmis dans les pattes. En attendant la prochaine livraison venant du Michigan, une scène avec qui il semble qu’il faudra désormais compter, puisque de plus en plus de groupes de grande qualité émergent de coin du monde.

Counting the Days : www.countingthedayshc.com
Strikefirst Records : www.strikefirstrecords.com


Share |
Imprimer ce document