Combos oi, punk, hardcore à découvrir - part IV

publié par Frère Informatique le 13 juillet 2011

Patriarch a enregistré dernièrement ses premiers morceaux en vue d’une démo. Pour se faire une idée du style de hardcore proposé par ce quintette du Kentucky, vous pouvez écouter deux premiers jets non-remixés sur sa page FB.

Dans un registre plus mélodique et émotionnel (attention, c’est pas écrit emo) on découvre un combo en provenance d’Alabama, One Accord.

On reste dans le hardcore mélodique avec A Life At War, une formation du Minnesota. Ici la voix est moins geignarde et on saura apprécier les chœurs chantés qui apportent un petit plus.

Les Californiens de Dying 2 Live proclament jouer du streetcore. En bref ça donne un mélange - parfois assez bordélique - de hardcore crust punk hip-hop et trash. Imaginez un peu un croisement de RATM, de rugissements et de parties hardcore et/ou crusties. Les morceaux proposés mériteraient d’être masterisés et poussés un brin pour qu’ils soient plus audibles.

Le punk-hardcore de Break The Curse est tout de suite reconnaissable grâce à cette petite touche spécifique aux groupes du Middle-West. Rien de plus normal quand on apprend que ce quartette vient de Chicago. Les onze titres de son premier album digital World’s Greatest Dad sont disponibles en téléchargement libre.

L’Alabama semble être une niche prometteuse du spirit-filled hardcore. Un chouïa plus metal que les formations précédentes, Reveal The Aftermath s’est formé il y a quelques mois seulement et partage déjà une compo qui définit bien son style (à quand une version masterisée ?).

Et finalement, on passe la frontière pour rendre visite aux Canadiens de Vessels of Veritas. La musique du trio mixant allégrement hardcore et electro peut en décontenancer certains, mais elle n’en demeure pas moins une excellente surprise. Mettez de côté les préjugés et prenez la peine d’écouter.


Share |
Imprimer ce document