Bradley Hathaway - All the Hits So Far (But Don’t Expect Too Much) (2005)

publié par Lymf le 20 juin 2006

Une fois n’est pas coutume, voici une chronique non pas d’un cd, non pas d’un dvd, non ce n’est pas un vinyle ni une cassette... C’est un livre. Un livre de poésie qui plus est.


Bradley Hathaway - All The Hits So FarPour replacer un peu le contexte, Bradley Hathaway est un jeune gars dans la vingtaine d’année qui tourne avec pas mal de groupes comme Blindside, mewithoutYou ou The Chariot, non pas en tant que chanteur solo ou accompagnateur, mais en tant que poète. Entre les concerts, pendant la préparation des groupes, ou même à un moment précis dans le programme du concert, Bradley fait son show et récite ses poèmes avec une intensité toute particulière.

Le livre est en anglais. Bien que le vocabulaire ne soit pas fort compliqué et que l’on comprend assez facilement le sens, je déconseille à une personne n’ayant dans la langue de Shakespeare qu’une expérience scolaire de 2 ou 3 ans de s’y aventurer. Cette personne passerait en effet à côté de pas mal de subtilités. Ceci dit, voici un petit résumé des sujets abordés dans le livre, poème par poème.

No Worries I’m Going To...
Au moment où Bradley a écrit le poème, il venait de se faire largué par sa copine, il était étudiant, travaillait pour gagner un peu d’argent, et ses journées étaient toujours les mêmes, avec la même nourriture bon marché, les mêmes actions et habitudes. Ce jour là, il a voulu changer les choses, non en changeant les faits, mais la manière de les aborder. Il y a ceux qui voient le côté positif et ceux qui voient le côté négatif. Voir le côté positif peut changer les choses.

Manly Man
Probablement un des plus célèbres avec The Annoying Hardcore, Manly Man parle de l’auteur. Il n’est pas le type d’homme qu’on peut voir dans les films de héros ou autre. Il est mince, a des longs cheveux, dit a ses potes qu’il les aime et fait des embrassades (des hugs pour être plus précis) à des gars. Mais ce n’est pas pour cela qu’il est gay, ou qu’il n’est pas un homme. Le poème parle donc sur sa définition d’être un homme.

No She Didn’t, Oh No She Didn’t Write That
Toujours après la rupture avec sa petite amie, Bradley parle de comment cela s’est passé, la réponse de celle-ci à sa longue lettre. En même temps il explique que quand quelqu’un nous blesse, on a mal mais très vite, on devient amer, et cette amertume surpasse la douleur et nous fait en fait plus de mal. On n’arrive plus à aimer cette personne, lui souhaiter du bien, mais du coup, on n’arrive plus non plus à aimer Dieu (1 Jean 4 :19-21). Il faut pardonner, et seul Dieu peut restaurer un cœur brisé.

On Being Joyful and Content
Un poème qui parle du fait d’être heureux et joyeux de vivre dans notre situation actuelle, quand on peut par exemple voir la main de Dieu dans telle ou telle situation.

Big Things In Big Packages
Ce poème parle d’une femme, pas spécialement jolie selon les critères des magazines, mais qui était bien dans sa peau, et était donc jolie à l’intérieur, ce qui se reflétait à l’extérieur. Le but est de dire qu’il n’y a pas que la beauté physique qui compte mais la beauté intérieure est bien plus importante.

The Annoying Hardcore Dude That Goes Too Far
Ici, Bradley caricature le gars qui est à fond dans le hardcore, vegan, toujours le premier dans le pit, anti emo, qui pense qu’il doit être un dur du matin au soir. Il n’a rien contre le hardcore, ça fait d’ailleurs 9 ans qu’il est dedans, mais certains exagèrent sur l’apparence et c’est la raison de ce poème.

I Felt Really Good This Day, Yes
L’auteur parle de l’amour de Dieu, présent partout autour de lui, dans toutes les petites choses comme dans les grandes.

Short And Untitled
Il arrive à tout le monde d’en être à un point om l’on pense que Dieu nous a abandonné. Bradley exprime cela à sa manière dans ce texte.

The Hug Poem
Ce poème est une sorte de discussion avec Jésus, et dans lequel l’auteur lui demande de le serrer dans ses bras jusqu’à ce qu’il pleure et qu’il soit guéri et libéré des mauvaises choses en lui.

Nearly Everything I’m About To Say Has Been Said Before
Toutes les phrases de ce poème sont tirées de la bible. La seule différence est qu’en les écrivant, Bradley ne le savait pas. Ce n’est que par après qu’il l’a remarqué. D’où le titre du poème (A peu près tout ce que je vais dire à déjà été dit précédement).

There Is Hope
Comme vous pouvez le deviner, il parle ici de l’espoir qui nous permet de vivre.

Another One Of Those Nights
Bradley écrit ici une sorte de prière dans laquelle il demande au Saint-Esprit de se manifester par une présence reposante, car lui n’arrive pas à se reposer à cause de ses tournées partout dans le monde, des décallages horaires et du manque de confort.

The Celebration Wedding
Ce message s’adresse à tous ceux dont la passion pour Dieu diminue, pour qu’ils s’accrochent à Lui jusqu’au jour du « Mariage », quand Jésus reviendra, et avec lui la restauration complète.

Silence
Le dernier poème du livre, Silence parle de ces moments où on l’on veut que Dieu nous parle, mais Il reste silencieux, ou du moins on n’entend pas Sa voix.

Pour tous ceux qui n’ont pas de problème (idéologique ou de compréhension) avec la langue de Shakespeare, je vous conseille vivement ce livre. En le lisant, et en lisant les explications liées à chaque poème, on a l’impression que l’on peut s’identifier à chacun d’eux. Ce livre est vraiment encourageant.

Petit bonus : il est accompagné d’un cd de 14 titres avec des poèmes récités (parfois sur fond musical). Ca vous donnera un aperçu de ce que ça peut donner en live.

Bradley Hathaway : www.thebradley.net
Relevant Books : www.relevantbooks.com


Share |
Imprimer ce document