August Burns Red - Thrill Seeker (2005)

publié par Lymf le 30 novembre 2005

Qui eut crû que 5 jeunes âgés entre 18 et 21 ans puissent produire dès leur premier album une musique d’une telle qualité et maturité. August Burns Red démontre que c’est possible avec Thrill Seeker, qui est une pure merveille.


August Burns Red - Thrill Seekerl’opus démarre sur les chapeaux de roue avec la première chanson (Your Little Suburbia is in Ruins) qui annonce le ton : du metalcore puissant et chaotique ! La batterie furieuse, couplée aux deux guitares et à la basse, produit un son digne de l’apocalypse. Ajoutons la voix puissante du chanteur qui module les graves et les aigus, et c’est Apocalypse Now. Le groupe continue dans cette direction avec les titres suivants, mais au fur et à mesure rajoute de plus en plus de parties mélodiques pour se terminer en "douceur" sur un instrumental suivi d’un morceau dans la même lignée.

A la première écoute, j’avoue que je me demandais si cela ressemblait à quelque chose. Mais cette question s’est vite dissipée et j’ai réalisé à quel point leurs chansons sont construites aussi bien techniquement que rythmiquement. On passe de rifts metal à des breakdowns complexes et bien annoncés, sans oublier les changements de rythme et les tempos en 4.25 quarts !

Les paroles de leur côté sont assez complexes à comprendre. Une partie des chansons ont une connotation chrétienne. Elles abordent des thèmes d’espoir et de la vie de tous les jours. Une autre partie parle des relations. Toujours est-il qu’il n’est nulle part mentionné clairement La Solution, si ce n’est peut-être dans la dernière chanson, The Seventh Trumpet (La septième trompette), qui est également l’apothéose de l’album. On peut y entendre, ou lire pour ceux qui comme moi ne comprennent pas ce que le chanteur dit sans l’aide du livret, des phrases telles que « A people more concerned with the temporary pleasures of this world rather than your eternal salvation » (Un peuple plus concerné par les plaisirs temporaires de ce monde que par son salut éternel).

Pour moi, August Burns Red est la révélation de l’année !

Site Internet : www.augustburnsred.com

Label : Solid State Records


Share |
Imprimer ce document