As Hell retreats - Revival (2010)

publié par Marcounet le 20 mai 2010

Difficile de ne pas tendre l’autre joue après avoir pris une telle claque ! Voilà un peu le sentiment qui prédomine après avoir fait défiler les neuf plages de Revival. Le juvénile quintette d’Hendrsonville (Tennessee) nous en met plein la vue et l’effet de surprise est total !


Ainsi la comparaison d’As Hell Retreats avec des cadors comme As I Lay Dying et August Burns Red n’a rien d’usurpée. Elle semble même incontournable, tant il apparaît implacable que le nouveau venu dans l’équipe Strike First Records connaîtra une destinée aussi royale que ses prédécesseurs. Une certitude : l’antichambre de Facedown tient là un véritable joyau.

A l’instar de ses deux aînés, As Hell Retreats associe technicité parfaite, vitesse démentielle, lourdeur profonde et mélodies furieuses voire parfois aériennes. Ses textes sont également tout sauf bateaux. Composé d’adulescents de 18 – 20 ans, le combo fait preuve d’une maturité musicale et spirituelle étonnantes. Ainsi, nos jeunes gars n’hésitent pas à remettre en cause la commercialisation du christianisme et le charlatanisme religieux dans plusieurs titres. En quête de vérité et d’absolu, le quintette fait preuve d’une sincérité touchante.

Au rayon metalcore, AHR représente à coup sûr ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle. Les lignes de batterie sont impeccables et la basse fait figure de point d’appui pour le reste de l’ensemble. Les guitares sont parfois impertinentes tandis que la voix, tantôt death metal, tantôt hardcore se marie harmonieusement à cette furie de décibels savamment échafaudés.

Les ennemis du fashioncore et ceux que les voix claires indisposent ne pourront que se régaler de cet opus qui ralliera à sa cause autant les amateurs de death métal que ceux de metalcore. As Hell Retreats n’est pas qu’un groupe de plus sur l’échiquier du métal brutal chrétien. Il en est clairement l’un des chefs de campagne.

Le travail graphique de la pochette a été concocté par l’inévitable Dave Quiggle. Elle illustre très bien « Revival » avec un être tout neuf et lumineux, qui sort d’une mue cadavérique. Ce cd sera bientôt disponible sur notre shop.

Myspace d’As Hell Retreats

Label Strike First Records


Share |
Imprimer ce document